Stargate Atlantis: Réalités Alternatives - Forum RPG

Partagez | 
 

 [31/07/04] Rencontre d'une farfelue et d'un dragueur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [31/07/04] Rencontre d'une farfelue et d'un dragueur   Jeu 31 Jan - 12:08

Cela faisait maintenant deux semaines que nous étions arrivés sur la cité, nous nous étions pour la plupart déjà habitués à ce style de vie et nous profitions de ce qu’elle avait à nous offrir. Chacun avait ses quartiers et avait déjà trouvé quelque chose à faire, que ce soit l’exploration de la cité, l’étude des technologies découvertes et de la ville en elle-même. Pour ma part, j’étudiais les parties de la base de données auxquelles nous avions déjà accès et j’aidais à l’analyse du matériel déjà trouvé. Certains appareils me semblaient familiers, comme si je les avais toujours utilisés, tandis que d’autres me semblaient totalement inconnus, c’était une sensation étrange, un coup j’étais dans mon élément et l’instant d’après je baignais dans l’inconnu.

J’étais, comme tous les jours, en pleine promenade quotidienne, j’avais pris l’habitude après déjeuner de faire le tour des couloirs et salles déjà explorées et actives. Je me sentais à l’aise lorsque je marchais seul dans cette cité que j’avais l’impression de connaître, un moyen pour moi d’essayer de me rappeler mon passé oublié, même si jusqu’à présent ça n’avait pas encore donné de résultats. Il y avait toujours beaucoup de mondes se déplaçant dans la cité, je croisais toujours tout un tas de personnes pressées ou transportant du matériel, cet endroit depuis longtemps oublié et inhabité reprenait vie grâce à nous.

Une chose allait changer ma petite promenade d’aujourd’hui, en effet, je fis la rencontre d’une jeune femme plutôt intéressante. Enfin, dire que je l’ai rencontré un peut-être un peu exagéré, c’est plutôt elle qui m’a sauté dessus en me voyant, je l’avais déjà croisée à plusieurs reprises par le passé, mais c’était la première fois qu’elle m’abordait et elle le fit de manière assez directe. Elle se présenta rapidement et émis le souhait de travailler avec moi, c’était un peu brusque, mais après tout pourquoi pas. « Je suis toujours disponible pour une jolie femme comme vous. » Elle me proposa donc de la rejoindre dans quinze minutes dans son laboratoire, j’acquiesçai et elle partit après m’avoir indiqué où elle travaillait.

Je pris donc, sans me presser la direction dans son laboratoire, tout en me demandant sur quoi elle voulait travailler avec moi. Oui, j’avais accepté de travailler avec quelqu’un dont je ne connaissais pas le métier, je n’ai pas pensé sur le coup à demander ce qu’elle faisait et la raison pour laquelle elle avait besoin de moi, pas très brillant, je sais, mais on peut tous oublier certains détails. J’arrivais devant la porte de son labo et vu que j’étais là en avance, je me permis d’entrer, une fois à l’intérieur j’allais m’installer sur un siège en attendant l’arrivée de la jeune femme, tout en observant les lieux. Au vu de ce qui se trouvait dans la pièce, elle devait être anthropologue, ou quelque chose dans le même style, je me contentais d’observer sans toucher à quoi que ce soit, les labos étaient peut-être ouverts, mais ça ne voulait pas dire qu’on pouvait toucher aux travaux d’autres personnes sans leur permission.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [31/07/04] Rencontre d'une farfelue et d'un dragueur   Dim 10 Fév - 18:40

Après avoir cherché dans tous les couloirs... Elle l'avait trouvé ! L'ancien qui avait été banni et qui n'avait pas recouvré toute sa mémoire. Awa en avait entendu parlé et s'était dit que pour avancer dans son travail, il lui serait bien utile. Même s'il n'avait plus tous ses souvenirs, le fait de bosser ensemble sur la base des données serait un bon exercice pour lui... et une bonne opportunité pour elle ! La néo-zélandaise s'était donc mis en tête de lui mettre le grappin dessus et de ne plus le lâcher. Intérieurement, elle espérait aussi qu'il soit mignon, autant mêler l'utile à l'agréable !

Après avoir déambuler donc, on lui indiqua l'énergumène en question. Elle resta quelques instants pensives, se disant qu'effectivement, la chance lui avait bien souris et elle lui sauta dessus. " Bonjour je suis le Docteur Awa je suis enchantée de vous connaître et j'aimerais beaucoup travailler avec vous pouvez-vous me rejoindre dans mon laboratoire je vais vous indiquer où il est." Et voilà, encore une longue phrase prononcée presque sans respirer. La petite manie d'Awawa. Elle indiqua où elle squattait et dû cependant l'abandonner, le temps de régler une autre affaire. Rien de bien méchant, mais elle aurait préféré partir avec le bel Ancien et le draguer au passage...

A son retour, elle le trouva dans son bureau, en train de regarder son labo. D'un air taquin, elle lui dit : "Vous savez que la curiosité est un vilain défaut?" Elle esquissa un petit rire cristallin et vint à sa rencontre, en tendant une main. " Docteur Awa Walsh, anthropologue. Je suis ravie que vous ayez décidé de travailler avec moi." Elle lui indiqua ensuite une chaise et s'installa. " Vous devez vous demander pourquoi je vous ai presque kidnappé dans le couloir. Et bien mon projet principal ici, est une recherche sur le peuple des anciens. J'ai déjà écrit une thèse sur les Asgard et quand le programme a vu le jour, j'y ai vu une opportunité d'élargir mes connaissances. On m'a dit que vous étiez un Ancien et j'ai pensé que l'on pourrait travailler ensemble. Cela pourrait peut-être vous aidez à retrouver la mémoire? Cependant, je ne vous oblige en rien.... Bien que je serais déçue de ne plus avoir votre délicieuse compagnie à mes côtés." Elle lui adressa un clin d'oeil amusé, attendant de voir comment Aaron allait réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [31/07/04] Rencontre d'une farfelue et d'un dragueur   Sam 16 Fév - 21:36

La jeune femme arriva quelques minutes après mon arrivée et remarqua tout de suite ma curiosité et elle me le fit remarquer par une réplique dite sous le ton de la plaisanterie. Je lui souris tout en lui répondant. « On me le dit souvent, mais d’habitude c’est parce que je touche à tout. » Elle s’avança vers moi, un sourire aux lèvres, avant de me tendre la main et de se présenter. « Aaron O’Connor, scientifique dans … beaucoup de domaines. Tout le plaisir est pour moi, comment ne pas vouloir travailler avec une si charmante demoiselle. » Elle m’indiqua une chaise sur laquelle j’allai m’installer.

Elle m’expliqua la raison pour laquelle elle m’avait pratiquement sauté dessus dans les couloirs quelques minutes plus tôt, elle voulait m’étudier, enfin, pas moi en particulier, mais plutôt mon peuple, les Anciens. Nous étions vraiment un peuple qui attirait la curiosité de tous, nous n’avons rien de si impressionnant pourtant, hormis le fait que nous avions inventé la porte des étoiles et tout un tas de choses... Oui bon d’accord, rien que ça ça donne envie d’en savoir plus. Elle me semblait tout aussi curieuse et désireuse d’approfondir ses connaissances que moi je pouvais l’être, une raison de plus pour accepter de travailler avec elle, si elle était comme moi, ce n’est pas un refus qui l’aurait arrêtée. Elle ne souhaitait pas m’obliger à travailler avec elle, normal me direz-vous, mais elle savait comment s’y prendre pour me donner l’envie de rester, j’avais le sentiment que j’allais bien m’amuser avec cette femme.

« C’est une proposition des plus intéressante que vous me faites là, difficile d’y résister. Ne vous en faites pas, je ne vous priverai pas de ma délicieuse compagnie, car cela voudrait dire que je me priverais de la vôtre et cette idée est déplaisante, nous allons donc travailler ensemble tout le temps que vous voudrez. Et qui sait, peut-être m’aiderez-vous à retrouver un peu de ma mémoire perdue, cela joindrait l’utile à l’agréable. Alors Awa, je peux t’appeler Awa n’est-ce pas ? Vu qu’on va travailler ensemble autant que ce soit convivial, donc pas de docteur O’Connor, juste Aaron me suffira, je préfère la simplicité. Oui donc j’en étais où moi ? … Ah oui, par quoi veux-tu commencer ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [31/07/04] Rencontre d'une farfelue et d'un dragueur   Lun 20 Mai - 15:47

Aaron était un grand séducteur, du moins aux yeux d'Awa. La belle blonde souriait en le voyant parler et déambuler dans son labo. Au fond d'elle, elle savait que la collaboration serait des plus amusantes. Il avait l'air d'être un sacré numéro et elle était un sacré personnage au fond. Qui sait, plus tard, une belle amitié pourrait naître entre les deux zigotos.

"Evidemment ce serait un crime de me passer de votre compagnie Aaron. Ici les scientifiques sont... plutôt coincés. A croire qu'ils ne profitent jamais de la vie. Du coup je m'ennuie un peu, je dois l'avouer."

Une nouvelle tête à ses côtés serait la bienvenue. Surtout quelqu'un avec qui elle pourrait bosser. Elle avait entendu parler d'Aaron et lui aussi avait fréquenté le SGC.

"On a du se croiser vite fait au SGC, j'y ai travaillé pendant quelques temps. Au moins ici, nous pourrons faire plus ample connaissance."

Au SGC, elle avait surtout croisé des soldats pour l'escorter sur des mondes. Peu de scientifiques et surtout peu d'anthropologue. Au moins elle avait pu converser avec les archéologues.

"En ce qui concerne le début. J'aimerais que vous me parliez un peu de vos souvenirs. Histoire que je note ça comme une base. Ensuite je pourrais vous faire partager mes notes et la prochaine fois on commencerait l'étude de la base de donnée? Qu'en dites-vous?"

Elle esquissa un sourire, tout en jouant avec son stylo et d'une voix amusée, lança : "Oh confiez-moi vous plus grands secrets."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [31/07/04] Rencontre d'une farfelue et d'un dragueur   Mar 28 Mai - 20:39

La jeune femme semblait être du genre à aimer s’amuser, du moins c’est ce que j’en devinais à sa façon de parler des autres scientifiques. Il est vrai que la plupart n’étaient pas du genre à savoir profiter de la vie, même s’il y avait toujours quelques exceptions, moi, par exemple, et Awa aussi, à première vue. Je venais certainement de faire la rencontre d’une personne fort amusante et tout autant charmante, à croire qu’il n’y avait que des belles femmes sur la cité, peut-être que c’était un critère de sélection ? Bien joué si c’est le cas !

« Nous nous sommes peut-être déjà vus au détour d’un couloir, mais nous n’avons jamais discuté ensemble, c’est bien dommage d’ailleurs. »

Elle voulait commencer par mes souvenirs, ils n’étaient pas très nombreux malheureusement, voire même inexistants en ce qui concerne mon ancienne vie, depuis que j’étais arrivé à la cité, j’avais parfois l’impression d’entendre une voix au loin, une voix à la fois familière et inconnue. Je ne suis pas fou, je n’entends pas des voix dans des couloirs déserts, enfin si, mais je suis sûr que c’est en rapport avec ma mémoire, ça prouve au moins qu’elle n’a pas totalement disparu, qu’elle est encore là, ce qui me laisse un peu d’espoir pour l’avenir. Elle me sourit et continua en me disant d’une voix amusée de lui confier tous mes secrets, je lui répondis moi aussi, un sourire aux lèvres et sur le ton de l’humour.

« Te révéler tous mes secrets hein… Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée, enfin, pas tout de suite, il faut savoir garder le meilleur pour la fin !

Sinon, en ce qui concerne ta méthode de travail, je trouve que c’est une bonne idée, mais je crains que tu n’aies pas grand-chose à noter en ce qui concerne mon passé. Je ne me souviens d’absolument rien, dernièrement, j’entends parfois, quand je suis seul dans un couloir ou dans une pièce, une voix. Ce n’est pas toujours la même, je suis sûr que ces personnes parlent ma langue, bien que ce ne soit que des chuchotements incompréhensibles. Quand j’essaye de m’approcher, la voix disparaît, je n’y comprends trop rien. Mais, quand ça arrive, j’ai l’impression que ces voix me sont familières… d’une certaine façon. »


Je l’observais écrire tout en réfléchissant quelques instants à ce qui pourrait lui être utile.

« Ha, et j’ai aussi une facilité déconcertante pour comprendre les appareils que j’utilise, comme si je les avais toujours utilisés, je sais parfois à quoi sert un dispositif avant même d’y toucher, c’est assez rare, mais ça arrive. Pas sûr que cette info te servent vraiment, mais bon.

Notre petite collaboration pourrait être donnant-donnant non ? Je te parle de moi et de mon passé et toi, tu fais pareil ? Qu’en dis-tu ? »


Je pris, moi aussi, une feuille de papier et un stylo qui trainait là et, avec un grand sourire, accompagné d’un clin d’œil, je lui lançai.
« Vas-y, confie-moi tes plus grands secrets »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [31/07/04] Rencontre d'une farfelue et d'un dragueur   Jeu 30 Mai - 11:54

Awa écoutait attentivement Aaron, tout en pensant à ce qu'il devait vivre. Cela devait être assez frustrant, de n'avoir aucun souvenir ou presque de son passé. La douleur à l'idée qu'on pouvait peut-être avoir une famille, des amis, mais de ne pas pouvoir mettre un visage sur eux. Notre farfelue anthropologue avait beaucoup de sympathie pour lui et elle continua de prendre des notes. Il semblait entendre des voix, surement des bribes de son passé. Il lui donna le peu d'informations qu'il avait et elle le remercia d'un franc sourire.

" Mince, moi qui croyais que j'allais percer tes secrets de suite. Mais je suis persévérante !"

Elle lui fit un clin d'oeil amusé et reprit.

" Je te remercie pour ces confidences. En ce qui concerne les voix que tu entends, peut-être est-ce des morceaux de ton passé qui refont surface? Cela se produit généralement à quel moment?"

Elle termina de prendre ses notes et se leva pour proposer une boisson à Aaron. Etrangement, son nom lui était familier, mais pour l'heure, elle n'arrivait pas à dire pourquoi. Elle but une gorgée d'eau et enchaîna :

" Je connais quelques méthodes de relaxation et de méditation qui pourraient peut-être t'aider à te centrer sur ces souvenirs. Si tu es partant pour explorer des pratiques nouvelles, je pourrais essayer d'organiser ça."

Bon bien sûr, tournée comme ça, on aurait dit qu'Awa l'invitait à folâtrer. Mais elle avait un ton sérieux, même si la situation l'amusait. Elle montra ensuite ce qu'elle avait fait. Du moins le maigre fruit de ses recherches. Il y avait quelques traductions de la base de données et quelques notes de ses missions et découvertes auprès du Docteur Jackson. Elle espérait peut-être qu'en lisant ses notes, quelques souvenirs reviennent à Aaron.

Entre temps, ce dernier voulait en savoir un peu plus sur elle. Elle lui sourit et accepta. "Après tout, je n'ai jamais stipulé que tu devais être le seul à parler." Elle le trouvait amusant, avec son stylo et elle se prêta au jeu.

" Donc je m'appelle Awa Walsh. Je viens de la Terre et mon pays natal est la Nouvelle-Zélande. C'est un magnifique pays avec une incroyable culture. Mon père est néo-zélandais, ayant des origines maori et ma mère est écossaise. Je suis un beau produit du mélange des cultures. J'ai une petite soeur Lucy et une cousine Ailein, qui est ici et une autre cousine et deux cousins sur Terre."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [31/07/04] Rencontre d'une farfelue et d'un dragueur   Jeu 30 Mai - 13:57

Alors que je lui racontais ce qu’elle voulait savoir, la jeune femme prenait des notes et, une fois mon récit finit, elle fit une petite réflexion qui me fit sourire. Elle aurait aimé percer tous mes secrets dès aujourd’hui, eh bien non, ce n’était pas pour tout de suite. Elle voulait aussi en savoir plus en ce qui concernait les voix que j’entendais, elle supposait qu’il s’agissait d’éléments de mon passé refaisant surface, c’est ce qu’il me semblait aussi.

« Un peu n’importe quand en fait, ça a commencé la semaine dernière et c’est arrivé à peu près euh… six fois en tout, il me semble. Jamais à des moments bien précis, ça arrive un peu n’importe quand dans la journée. »

J’acceptai la boisson qu’elle me proposa après s’être levée. S’est ensuite qu’elle me proposa des méthodes de relaxation et de méditation pour m’aider à me souvenir. Si elle n’avait pas eu l’air sérieuse, dans sa manière de parler, j’aurais pu croire qu’elle m’invitait à faire des galipettes avec elle. Je me doutais qu’il ne s’agissait pas de cela, bien que je n’aurais pas dit non à une telle proposition. Je ne lui répondis pas immédiatement et elle me tendit ensuite les travaux et notes qu’elle avait déjà effectuées jusqu’ici. Je les parcouru rapidement, en en lisant une grande partie – oui, je lis très vite – et j’y reconnu une partie du travail de Daniel. J’avais des feuilles dans chaque main, passant d’une à l’autre pour essayer d’en faire le tour, j’étais temporairement totalement absorbé par ce qu’elle m’avait donné.

« Ha, ça s’est faux. »

Et sans même attendre sa permission, je corrigeai une de ses traductions, j’en oubliais presque que ce n’était pas mes notes. Je fis la même chose à chaque fois que je voyais une erreur et, lorsque j’eus finis, je reportai mon attention sur la jeune femme. Je lui indiquai les erreurs que j’avais corrigées en lui expliquant où il y avait eu fautes dans la traduction.

« Ce n’est pas mal pour un début mais, malheureusement, rien ne me vient à l’esprit en lisant tes notes, peut-être plus tard.»

Elle se prêta volontiers à mon petit jeu et se présenta et, je pris des notes moi aussi, c’est toujours utile d’avoir des notes ! Elle venait de Nouvelle-Zélande, un pays que je ne connaissais pas spécialement, mais qui possédait une incroyable culture d’après elle. Cette remarque ne faisait qu’accentuer ma curiosité, me donnant envie d’en savoir bien plus et de la tirailler de questions sur ses origines, mais je préférais la laisser terminer sa présentation. Lorsqu’elle mentionna les origines de sa mère, je me dis en moi-même que j’en connaissais moi aussi une d’écossaise. Je ne m’attendais pas à ce que celle que je connaissais soit en réalité sa cousine. La situation me fit rire et c’est avec un certain amusement que je repris la parole.

« Ah, je connais ta cousine… On s’est rencontré peu avant le départ lors d’une petite soirée bien arrosée au SGC et on s’est réveillés l’un à côté de l’autre le lendemain, sans aucun souvenir de la fin de soirée. Va savoir ce qu’il s’est passé. Mais, ça reste entre nous, de ce que j’en ai vu, elle n’avait pas vraiment envie d’évoquer cette soirée après coup.»

J’avais rarement des trous de mémoires après avoir picolé, mais celle-là, je n’arrivais plus trop à m’en souvenir, j’avais du sacrément abusé de la bouteille. C’était bien dommage s’il s’était vraiment passé quelque chose entre le lieutenant et moi, j’aurais bien aimé m’en souvenir.

« J’ai tout un tas de questions maintenant, beaucoup sur ton pays d’origine et toute la culture de ce dernier et tout ce qu’il faut en savoir. Sans oublier les questions sur toi, pour mieux te connaître ou encore, tout un tas d’autres questions pour essayer de découvrir tous les sombres secrets que tu caches. »

Je me levai tout en gardant un œil sur la jeune femme et ses notes.

« Mais, je pense que tu préfères que l’on continue à travailler sur tes recherches, non ? Nous aurons tout le temps que l’on veut pour parler de ça en… dînant demain soir ? Qu’en dis-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [31/07/04] Rencontre d'une farfelue et d'un dragueur   

Revenir en haut Aller en bas
 
[31/07/04] Rencontre d'une farfelue et d'un dragueur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les histoires complètement farfelue de l'abracadabrante Pippelet Dalhal
» Rendez-vous en terre farfelue
» Conversation farfelue autour du feu ~ Addi et Faust
» Le dragueur est là.
» Un rp avec un dragueur qui ne sait pas draguer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SGA Réalités Alternatives :: SG Alternatif - Zone RP Scénario & Libres :: Atlantis: La cité des Anciens :: Labos-
Sauter vers: