Stargate Atlantis: Réalités Alternatives - Forum RPG

Partagez | 
 

 [1/09-04] Sluuu, j'passais dans l'coin...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tim Creegan
Admin | Ingénieur Farfelu
avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 11/01/2012

Feuille de personnage
âge: 26 ans, 9 mois.
Niveau utilisation gêne ATA: 4/5
Localisation en scénario: de retour sur Atlantis. Une clavicule cassée. Et je fais des bisous à Lory.

MessageSujet: [1/09-04] Sluuu, j'passais dans l'coin...   Sam 16 Fév - 19:14

Il avait le cerveau en ébullition. Le cœur qui battait trop vite depuis le matin, il avait eu du mal à se concentrer. Retrouver Lory comme ça lui avait fait bizarre. C'était agréable, mais elle avait un comportement qui lui avait envoyé des signaux, comme quoi, il pouvait espérer trouver réciprocité à ses sentiments, un jour...

Il voulait parler de ses état d'âme avec Hightmeyer. Deux fois en quelques jours, elle allait se dire qu'il était tombé sur la tête. Mais, somme toute, ne pouvant parler de tout ce qu'il voulait avec Lory, il en parlait avec Sean ou avec la psy. C'était beaucoup plus simple, cela lui permettait de s'exprimer, de vider son sac, de poser ses questions, ses doutes, ses appréhensions, ses espoirs, et d'y trouver un certain écho.

En fait, il se dit finalement qu'un psy, ce n'était pas si mal. Il avait seulement usé les 6 premiers jusqu'à la corde...!
Il frappa à la porte de Kate, à l'improviste, bien évidemment, ne souhaitant pas de rendez-vous pour ce genre de choses. Il était 14h à tout casser... L'équipe de Highmore se préparait pour une mission de lendemain. Lui planchait sur les cristaux... quelque part, ça semblait être une journée ordinaire.

Heightmeyer lui dit d'entrer et il vit qu'elle n'avait personne à cette heure-ci...

- Sluuu, j'passais dans l'coin...

_________________
Tout se répare, rien ne se perd!
Instable, imprévisible, mais je me soigne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Heightmeyer
PNJ | psychiatre
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 30/01/2013

Feuille de personnage
âge: 30 ans
Niveau utilisation gêne ATA:
Localisation en scénario: Atlantis

MessageSujet: Re: [1/09-04] Sluuu, j'passais dans l'coin...   Lun 18 Fév - 12:00

On frappa à la porte de mon bureau. Je n'avais pas de rendez-vous avant une bonne heure, j'étais donc disponible. J'invitais le visiteur à entrer. C'était Tim Creegan. Il "passait dans le coin".
" Et bien entrez... "
Il avait besoin de parler de quelque chose, c'était évident. Je devais le laisser venir, exposer ce qu'il avait su le cœur.

La plupart des gens ici venaient me voir parce qu'ils souffraient de l'éloignement de leurs familles. Il prenaient rendez-vous pour en parler. Tim, comme Lory d'ailleurs, avaient tendance à venir à l'improviste, au moment où ils en avaient besoin... Chacun me parlant, entre autres, de l'autre...

Je laissais Tim s'installer et se lancer lui-même dans ce qu'il venait exprimer.

_________________
Docteur Kate Heightmeyer
    Psychologue
    Allez-y, dites-m'en plus...^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tim Creegan
Admin | Ingénieur Farfelu
avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 11/01/2012

Feuille de personnage
âge: 26 ans, 9 mois.
Niveau utilisation gêne ATA: 4/5
Localisation en scénario: de retour sur Atlantis. Une clavicule cassée. Et je fais des bisous à Lory.

MessageSujet: Re: [1/09-04] Sluuu, j'passais dans l'coin...   Lun 18 Fév - 12:14

Il s'installa sur la chaise, refusant toujours le canapé qui faisait trop "patient", même si c'était certainement plus confortable. Il se frotta un peu les mains sur les genoux, elles étaient moites.

- Elle a failli m'embrasser.

Mince, ce n'était pas ça qu'il voulait dire en premier! D'ailleurs, que voulait-il dire en premier? Peut-être que l'obsédait trop. Mais il devait en parler. Écrire à des amis qui ne pouvaient pas lire, c'était sympa, mais ce n'était pas la même chose...

- Je veux dire, on était là, tous les deux, ouais forcément tous les deux, haha, ce matin, très tôt, et puis c'était comme se retrouver, c'était bizarre. j'avais jamais eu un accueil pareil. Je sais pas vraiment. Elle s'est jetée dans mes bras. Et on a failli s'embrasser... j'en crevais d'envie, forcément, hein...

Il se passa une main dans les cheveux. Il ne savait pas pourquoi il flippait autant. Parce qu'il flippait. ce n'était pas que de l'excitation à cause d'un quasi-bisou qui n'avait même pas eu lieu. C'était une certaine peur, une appréhension.

- Et là, je me demande si vraiment je suis prêt à ça. Je n'ai pas connu de femme depuis... depuis...

Il fit le rapide calcul... et en fait, la dernière fois qu'il avait une femme dans ses bras, c'était avant de partir en Afghanistan. Puisqu'Amber ne l'avait pas attendu et avait rompu par la suite.

- Janvier 2003. Je suis passé par tellement de choses depuis que j'ai l'impression que c'était il y a dix ans.

Comme il l'avait écrit à Simon, il avait peur de tout faire foirer.

_________________
Tout se répare, rien ne se perd!
Instable, imprévisible, mais je me soigne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Heightmeyer
PNJ | psychiatre
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 30/01/2013

Feuille de personnage
âge: 30 ans
Niveau utilisation gêne ATA:
Localisation en scénario: Atlantis

MessageSujet: Re: [1/09-04] Sluuu, j'passais dans l'coin...   Lun 18 Fév - 13:07

Lory avait failli l'embrasser. Je savais que l'équipe dont Tim faisait partie manquait à l'appel. J'avais appris le retour et la raison du retard sans nouvelle. Concours de circonstances. Lory devait être très inquiète. J'avais été assez occupée la veille, mais si cette équipe n'était pas revenue, j'étais certaine de voir Lory dans la journée. D'ailleurs, après ce presque-baiser, il était probable que je la vois quand même...
" Et pourquoi "failli"? Je veux dire, qu'est-ce qui a fait que ce baiser n'a pas eu lieu? "

Puis il parla de ses doutes. Il avait peur de ne pas être prêt pour une relation. Janvier 2003, son départ pour l'Afghanistan si je me souvenais bien... et puis ses blessures, son coma, etc.
" Vous en avez pourtant envie. Qu'est-ce qui vous fait penser ça? "

_________________
Docteur Kate Heightmeyer
    Psychologue
    Allez-y, dites-m'en plus...^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tim Creegan
Admin | Ingénieur Farfelu
avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 11/01/2012

Feuille de personnage
âge: 26 ans, 9 mois.
Niveau utilisation gêne ATA: 4/5
Localisation en scénario: de retour sur Atlantis. Une clavicule cassée. Et je fais des bisous à Lory.

MessageSujet: Re: [1/09-04] Sluuu, j'passais dans l'coin...   Lun 18 Fév - 13:15

- Heuuuu alors... je crois qu'elle s'est arrêtée à temps, moi aussi, je sais plus trop bien, mais au lieu de nous embrasser, on s'est séparés et voilà, c'était assez bizarre comme situation, en fait.

Il avait même du mal à piger si c'était elle qui s'était arrêtée ou lui qui n'avait pas fait l'effort de l'embrasser, ou les deux, c'était encore très confus. Tout ce dont il se souvenait, c'est qu'elle était contre lui, si proche, si proche, et sentait son souffle contre sa joue...

Il fallait rester concentré, peut-être. Parce que oui, il en avait envie, terriblement envie, mais à présent qu'il avait l'impression que ça pouvait réellement se faire, il se demandait si c'était le bon moment, s'il n'allait pas la décevoir.

- Je sais pas vraiment. J'ai peur de décevoir et de tout rater. Vous savez que j'ai fait un graphique pour trouver des solutions? C'est stupide, ça, hein! C'est comme évaluer de la poésie comme dans le Cercle des Poètes Disparus, là.. vous vous souvenez du début, quand Keating demande aux étudiants d'arracher les pages? Ben voilà, il me faut un Keating pour me dire d'arracher mes graphiques. Vous voulez pas me dire d'arracher mes graphiques, hein? Oh, tant que j'y pense...

Il se pencha un peu en avant et posa les mains sur le bord du bureau.

- J'écris des lettres. A tout le monde. Ma famille, mes amis, des gens perdus de vue depuis longtemps, des anciens collègues. Je leur écris. Mais ils pourront jamais lire ça, mais peut-être que si, quand même, alors je les garde. Vous voulez pas les lire? J'ai envie que quelqu'un les lise. Je me disais que j'allais les donner à Lory, comme ça, elle me connaîtrait un peu mieux, mais c'est peut-être pas le moment. Vous voulez bien, hein? Et faut que j'arrache mes graphiques.

_________________
Tout se répare, rien ne se perd!
Instable, imprévisible, mais je me soigne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Heightmeyer
PNJ | psychiatre
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 30/01/2013

Feuille de personnage
âge: 30 ans
Niveau utilisation gêne ATA:
Localisation en scénario: Atlantis

MessageSujet: Re: [1/09-04] Sluuu, j'passais dans l'coin...   Lun 18 Fév - 13:45

Il expliqua comment l'élan du baiser s'était arrêté. Il ne semblait pas sûr de ce qui s'était passé.

Il parla ensuite de ses graphiques.

" Déchirer vos graphiques? Vous le ferez de vous-même. Ce n'est pas idiot. Vous cherchez simplement un point de repère, quelque chose de concret pour expliquer ce qui vous arrive. Dans votre cas, ce sont les maths. C'est loin d'être idiot. Comment faites-vous ça? Qu'avez-vous mis dans vos graphiques? "

Et il vint à parler de ses lettres destinées à des proches. Il l'ignorait, mais il n'était pas le seul à en faire dans la cité.
" C'est vous qui voyez. Si vous en ressentez le besoin maintenant, pourquoi pas. Sinon, pourquoi les donner spécialement à Lory? Quand pensez-vous que ce sera "le moment"? "

_________________
Docteur Kate Heightmeyer
    Psychologue
    Allez-y, dites-m'en plus...^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tim Creegan
Admin | Ingénieur Farfelu
avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 11/01/2012

Feuille de personnage
âge: 26 ans, 9 mois.
Niveau utilisation gêne ATA: 4/5
Localisation en scénario: de retour sur Atlantis. Une clavicule cassée. Et je fais des bisous à Lory.

MessageSujet: Re: [1/09-04] Sluuu, j'passais dans l'coin...   Lun 18 Fév - 14:26

Elle le rassura sur l'histoire des graphiques et lui demanda comment il faisait. Il se leva et prit une des feuilles du bloc qu'il y avait sur le bureau et un des stylos du pot, puis il commença à griffonner dessus.

- Alors vous voyez, je pense à tout ce qu'on m'a dit, toutes les fois où on m'a reproché quelque chose, qui me l'a reproché, combien de fois, etc. Et j'estime la gravité de la chose par rapport à la relation. Par exemple, au tout début, j'étais très enthousiaste les premiers jours, puis très détaché, et au final ça ne marchait pas. Je prends en considération les relations qui ont duré, comment elles ont duré, quels problèmes il y a eu, pourquoi et comment ça s'est terminé. Et j'essaie d'estimer mon rôle et mon comportement dans toute l'histoire...

Il dessina un repère orthonormé avec x et y, et y traça quelques points.

- Là, c'est mon côté détaché, vous pouvez remarqué qu'il est parfois trop important. Là, c'est mon côté impliqué, qui est parfois en dessous, là c'est mon côté exubérant, là c'est mon estimation de mes sentiments vis à vis de la personne. Là, c'est comment ça se finit: et j'ai fait la liste, hein. Mais il n'y eu qu'une seule relation où je n'ai pas causé la fin. Toutes les autres, si ça s'est fini, c'est à cause de moi. Voyez? Alors quand on foire autant de relations, c'est sûr, ça donne pas vraiment confiance, hein. J'y pensais pas trop avant, mais depuis que je connais Lory, j'essaie de piger ce qu'il faut que je fasse pour pas que ça foire.

Il lui rendit la feuille et le papier et il y avait des rectangles plus ou moins haut, une évaluation en pourcentages, c'était assez poussé et quand même assez taré. Personne ne ferait un truc pareil en temps normal.

- Et pour les lettres... Je parle de Lory, bien évidemment. Mais aussi de mon passé, de ce que je ressens vis à vis de l'Afghanistan, de ma famille, de mes actes, mes relations. Je ne sais pas comment lui expliquer qui je suis, parce que quand je parle, je suis trop direct ou bien je réfléchis trop et l'un dans l'autre, je finis par être maladroit. Alors que là, c'est posé, et ça ne lui est pas destiné, mais justement... cela pourra lui faire voir qui je suis au fond de moi, les choses que je parviens pas à expliquer. Mais pour l'instant, c'est peut-être top tôt, parce qu'elle n'est pas prête à s'engager et qu'elle a perdu son meilleur ami. Mais peut-être que c'est le moment aussi, et que ça la réconfortera de savoir ce que j'ai vécu là-bas...

Il regarda le papier, il le trouva ridicule. Des graphiques à la con! Il se mit à rire.

- Dans ma dernière lettre, je remercie mon dernier psy. Le docteur Esposito. celui qui m'a aidé après l'Afghanistan. C'est une lettre pour lui. j'ai vraiment été odieux avec lui, par moments. Je crois que si j'aime pas les psys, c'est parce qu'on m'a forcé à en voir un quand j'étais gosse et que ça n'a rien changé. Mais finalement, vous êtes quand même plutôt utiles.

_________________
Tout se répare, rien ne se perd!
Instable, imprévisible, mais je me soigne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Heightmeyer
PNJ | psychiatre
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 30/01/2013

Feuille de personnage
âge: 30 ans
Niveau utilisation gêne ATA:
Localisation en scénario: Atlantis

MessageSujet: Re: [1/09-04] Sluuu, j'passais dans l'coin...   Lun 18 Fév - 14:53

Je suivais ses explications sur les graphiques qu'il griffonnait rapidement.
" C'est très bien ce que vous faites. C'est une façon un peu mathématique de procéder, certes, mais c'est bien loin d'être idiot en tous cas! Vous vous remettez en questions. Vous cherchez les pourquoi et les comment de vos précédentes relations, parce que vous avez vraiment envie que ça marche cette fois. C'est tout à votre honneur. "
C'était une façon comme une autre de peser le pour et le contre, et de comprendre le comment et le pourquoi des échecs dans les relations précédentes... alors pourquoi pas!
" Et ça vous a permis de comprendre certaines choses? "
Parce que c'était quand même le but de son "calcul"...

Quant au fait de donner ses lettres à Lory, il hésitait. Il ne savait pas si c'était le moment ou pas.

" Peut-être que vous pourriez aborder le sujet avec elle, lui parler de ces lettres, sans forcément évoquer le fait que vous aimeriez qu'elle les lise... Mais vous pourriez "tâter le terrain". Vous vous déciderez en fonction de sa réaction. ça ne vous engage à rien. "

Il parla ensuite d'une lettre à son dernier psy. Le Dr Esposito. Ce qui était amusant, c'était que nous avions quelqu'un qui portait ce nom dans les membres de l'expédition, alors que ce n'était pas forcément un nom très courant. Enfin bref. Je souris à sa réflexion sur les psy.
" Vous aurez peut-être l'occasion de lui envoyer un jour... Gardez la précieusement, on ne sait jamais... "

_________________
Docteur Kate Heightmeyer
    Psychologue
    Allez-y, dites-m'en plus...^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tim Creegan
Admin | Ingénieur Farfelu
avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 11/01/2012

Feuille de personnage
âge: 26 ans, 9 mois.
Niveau utilisation gêne ATA: 4/5
Localisation en scénario: de retour sur Atlantis. Une clavicule cassée. Et je fais des bisous à Lory.

MessageSujet: Re: [1/09-04] Sluuu, j'passais dans l'coin...   Lun 18 Fév - 15:22

Elle était vraiment sympa de lui dire que ses graphiques étaient utiles et loin d'être idiots. Il se demanda si en effet c'était utile ou s'il ne se fourvoyait pas légèrement. C'était quand même super subjectif, même avec toute la volonté d'objectivité du monde. Mais oui, en effet, il se remettait en question.

- Ce que je comprends, c'est que j'étais une personne généralement très instable. J'étais en conflit avec presque tout le monde, surtout mes parents. Parfois c'était vraiment le clash, c'était invivable, et ça avait des répercussions sur tout ce que je faisais. La plupart de mes actes étaient conditionnés par ce qu'il se passait à la maison. J'étais une tornade, je faisais rien comme tout le monde, je claquais les portes, je désertais les salles de classe au milieu du cours, je remettais tout en question, je contredisais tout le monde, j'étais énervé, en colère, très en colère. Forcément, avoir une relation stable dans ces conditions, ce n'est pas évident. Mais j'ai quand même eu une histoire de trois ans, quand j'étais adolescent, et ça reste à ce jour l'histoire la plus longue et la seule que je n'ai pas foutue en l'air. J'étais très mal dans ma peau et nous étions très amoureux. Mais son père est mort, et elle est partie vivre à New York avec sa mère, et elle a décidé de rompre, je crois qu'elle voulait faire table rase. Nous ne nous sommes jamais revus ni parlé depuis. J'avais 18 ans.

Et ça expliquait quoi, ça? Il avait conscience de partir dans de grandes digressions, mais son cerveau était tel qu'il pensait à un truc, puis à un autre, puis à un autre, et tout sortait, comme ça, en vrac.

- Aujourd'hui, je ne suis plus comme ça. Je me sens mieux, je vis pour moi, je fais un boulot que j'aime et je suis ici parce que je l'ai décidé, pas pour fuir, pas comme quand j'ai signé pour l'Afghanistan. Et ça fait une grande différence. Et donc, je ne sais pas du tout ce que ça va donner. Je me dis que c'est bien, je suis stable, je suis moins en colère, ma haine s'estompe petit à petit, je deviens "raisonnable" comme on dit. Je me sens d'attaque. Et j'aime Mallory comme je n'ai jamais jamais qui que ce soit. Alors je me dis, mec, t'es sur une planète éloignée de la Terre, alors tout est possible! Je ne me sentais pas prêt avant, à mon réveil, après ma rupture, parce que je me cherchais, j'essayais de me reconstruire. Est-ce que je suis réellement prêt, maintenant? Et j'en ai envie. Tout est tellement nouveau que tout m'échappe et ça me fait peur.

Il avait enfin posé les mots sur ses appréhensions. Il aimait bien Kate, en fait. Elle lui permettait de se poser les bonnes questions et de voir pourquoi il faisait les choses qu'il faisait.
Il réfléchit aux propositions de la psy... tâter le terrain, voir comment Lory réagirait à la mention de ces lettres. Pourquoi pas. C'était une solution comme une autre et permettrait de voir si elle était susceptible de pouvoir les lire sans s'effondrer.
Il n'allait certainement pas jeter ces lettres, il voulait que leurs destinataires puissent les lire un jour ou l'autre. Certaines étaient assez intimes, mais ça ne le dérangeait pas de les dévoiler.

- Je me demande souvent ce que je peux faire pour elle. Je me demande si elle va bien, si elle va mieux, si un jour elle sera heureuse, si je peux la rendre heureuse, ou même l'aider un tout petit peut, rien qu'un tout petit peu, et je sais que ma présence lui est précieuse, elle me l'a dit. Et sa présence m'apaise. Bon, cette situation me stresse, je l'admets, mais elle m'apaise. Je me sens un peu comme une asymptote. Elle est tout proche, tout proche, jusqu'à l'infini, juste à côté de moi. Au loin, on a l'impression que ça se confond à l'horizon. J'aimerais que nos lignes se croisent pour de bon, un jour cette asymptote se brisera. On formerait, je sais pas, deux lignes parallèles - ce qui est paradoxal parce que les lignes parallèles ne se croisent jamais mais vous voyez ce que je veux dire - , et on regarderait dans la même direction. J'ai envie de l'enlacer, de la serrer contre moi et de savoir qu'elle va bien.

Il parlait presque dans le vide, en regardant un tableau étrange accroché sur le mur. Il y avait des lignes bizarres, et ça ressemblait à un tableau très contemporain dessiné au tracteur sur une feuille A3.
Il cessa de parler, regarda attentivement les lignes, fronça les sourcils.

- Y'en a vraiment qui vendent ça, ou c'était fourni dans le décor?

Sans même se soucier du fait que si c'était là, c'était probablement parce que Heightmeyer aimait ce tableau! Peut-être même que c'était elle qui l'avait peint, allez savoir!

_________________
Tout se répare, rien ne se perd!
Instable, imprévisible, mais je me soigne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Heightmeyer
PNJ | psychiatre
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 30/01/2013

Feuille de personnage
âge: 30 ans
Niveau utilisation gêne ATA:
Localisation en scénario: Atlantis

MessageSujet: Re: [1/09-04] Sluuu, j'passais dans l'coin...   Lun 18 Fév - 17:37

Il expliqua à quel point il était révolté et mal dans sa peau durant son adolescence. Mais il parla également d'une relation qui avait fonctionné et qu'il semblait regretter.
" C'est une période difficile l'adolescence. Pour certains plus que pour d'autres. Pourquoi étiez-vous aussi révolté? Contre qui ou quoi aviez-vous autant de colère? "

Il parla ensuite de ce qui avait changé pour lui, de son évolution depuis cette époque.
" Alors, vous vous sentez mieux aujourd'hui? Ce nouveau travail, c'est le début d'une nouvelle vie pour vous? "
Je marquais un courte pause avant d'aborder le sujet de Lory.
" Vous dites que vous craignez de ne pas être prêt, pourtant vous faites des choses qui prouvent le contraire. Vous vous montrez impatient d'un certain côté. Ce qui vous fait le plus peur, c'est qu'elle vous file entre les doigts, pour le dire ainsi. Vous avez peur de la perdre, n'est-ce pas? "

Il aborda ses inquiétudes vis-à-vis de l'état de Lory. Puis, une nouvelle comparaison mathématique. Lory et lui.
" Vous faites déjà ce qu'il faut pour Lory. Vous êtes attentif et patient avec elle, et c'est quelque chose dont elle a besoin. Ne vous inquiétez pas trop pour elle... " ajoutais-je en souriant. Je ne révélais rien sur l'état de Lory, mais je pouvais quand même rassurer Tim. Il avancerait mieux de son côté s'il s'inquiétait moins pour elle. Je les trouvais déjà assez fusionnelles pour des personnes qui n'étaient pas (encore) ensemble... Quant à sa comparaison mathématique...
" Je comprends ce que vous voulez dire... "
Je lui souris encore, pensant qu'un jour, ces deux lignes n'en formeraient peut-être plus qu'une... ça m'avait l'air bien parti à ce niveau là. Biensûr, je n'y faisais pas allusion. Je n'étais pas là pour ça.

Il vint à parler du tableau qui était au mur.

" Vous ne pensez pas qu'on est venu ici avec des objets de décoration? "
Lui dis-je avec un certain humour, laissant planer le doute sur les origines du tableau.

_________________
Docteur Kate Heightmeyer
    Psychologue
    Allez-y, dites-m'en plus...^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tim Creegan
Admin | Ingénieur Farfelu
avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 11/01/2012

Feuille de personnage
âge: 26 ans, 9 mois.
Niveau utilisation gêne ATA: 4/5
Localisation en scénario: de retour sur Atlantis. Une clavicule cassée. Et je fais des bisous à Lory.

MessageSujet: Re: [1/09-04] Sluuu, j'passais dans l'coin...   Lun 18 Fév - 17:58

- J'ai commencé à me révolter quand j'avais cinq ans, je crois, c'est pour ça qu'ils m'ont emmené voir un psy. J'étais turbulent et indiscipliné, j'avais forcément un problème selon eux. Je ne me suis jamais entendu avec mes parents. Jamais. Aussi loin que je me souvienne, c'était une lutte incessante pour conserver ma liberté. Ils sont très stricts, question éducation et surtout question religion. Mes frères et moi avons dû nous farcir le catéchisme et tous ces trucs idiots... qui ne faisaient aucun sens pour moi. Je n'ai jamais cru en dieu, et j'ai très tôt pensé que la religion était un truc obscur pour contrôler les gens, et je n'en voulais pas. Quand j'avais quinze ans, j'ai eu propositions de bourses pour aller à Stanford, MIT et autres universités, mais mes parents ont refusé que j'y aille, et ça m'a profondément blessé, j'ai pris ça pour une trahison. Mon seul réconfort, c'était Amy, et j'ai accepté - je n'avais pas le choix - de rester étudier à Billings, au moins je pouvais rester avec elle. Mes parents refusaient presque toutes mes idées, presque tous mes vœux, parce que j'étais un électron libre doublé d'un athée qui finirait forcément mal. J'étais comme muselé la plupart du temps, je jouissais de ce fait de moins de liberté à la maison que mes frères, parce que mes frères acceptaient la religion et tout le toutim.

Il n'en revenait pas de parler autant, mais ça venait facilement. Il pouvait tout raconter désormais. Il laissait filer ça et c'était ce qu'il lui fallait faire.

- Oui, aujourd'hui, je me sens mieux, je me sens plus libéré, je n'ai plus l'impression d'avoir ce poids, vous voyez... je ne suis plus obligé de faire n'importe quoi rien que pour les fâcher et me venger, ou je ne sais quoi d'autre. J'ai ma vie à vivre. J'ai toujours recherché la liberté et je ne faisais que m'enfermer dans une spirale destructrice. Là, ça va.

Ils en revinrent à Lory. Il était vrai que son comportement était paradoxal. Mais ce n'était qu'aujourd'hui qu'il s'était demandé s'il était prêt. Peut-être avait-il tout simplement peur qu'elle parte, qu'elle lui préfère un autre, oui. C'était assez effrayant, en fait. Il acquiesça doucement. Oui, il avait peur de la perdre. L'idée même était insupportable, alors il préférait ne pas y penser.

Ce que la psy dit ensuite le rassura. Elle lui demanda de ne pas trop s'en faire pour Lory. Etait-ce un message? Est-ce que ça voulait dire qu'elle allait mieux, qu'elle était sur la bonne voie, elle aussi?
Il parlait en langage mathématique, parce que les mathématiques, c'était stable, compréhensible pour lui, et permettait de donner un point d'équilibre à ses pensées. Ses comparaisons faisaient sourire la psy. Il sourit aussi, puis, absorbé par l'étrange décoration, il fit une remarque... à laquelle Heightmeyer répondit.

- Oh, bah, pourquoi pas, j'ai bien emmené ma guitare! C'est une guitare que je me suis achetée avec mon tout premier salaire quand j'étais ado. Vu mes goûts musicaux, mes parents n'étaient pas très chaud pour m'offrir une guitare, alors je l'ai fait moi-même. En fait, tous les objets auxquels je tenais, je les achetés avec mes économies. J'ai travaillé deux mois à mi-temps en 1993 pour pouvoir l'acheter. Elle sonne du tonnerre, un son clair et chaud, l'accordage se tient bien, le bois est doux, le manche agréable. Et avec Sean, on se fait des petites sessions jazz, de temps à autres, c'est très chouette. Alors bon, pourquoi pas un tableau, hein... mais dans la catégorie abstrait, je préfère quand même Kupka...

_________________
Tout se répare, rien ne se perd!
Instable, imprévisible, mais je me soigne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Heightmeyer
PNJ | psychiatre
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 30/01/2013

Feuille de personnage
âge: 30 ans
Niveau utilisation gêne ATA:
Localisation en scénario: Atlantis

MessageSujet: Re: [1/09-04] Sluuu, j'passais dans l'coin...   Mar 19 Fév - 13:13

Tim expliqua un peu son parcours, son évolution. Les choses avaient changé. Dans son cas, c'était vraiment une bonne chose. Il avait mûri et n'avait plus autant ses parents "sur le dos". ça lui permettait de vivre pour lui.
" J'en suis contente pour vous. "

Puis, à propos d'avoir emmené un tableau... Pourquoi pas puisqu'il avait emmené sa guitare!
" Oui, on nous a tous demandé d'emmener quelque chose de personnelle. D'ailleurs, je pense que ce serait amusant de lister qui a emmené quoi. Certains ont pris un instrument de musique, d'autres un livre ou une vidéo... Et non, je n'ai pas amené ce tableau. " finis-je par dire en souriant.

Et comme le temps filait...

" Je vais devoir mettre fin à cet entretien. J'ai un rendez-vous sous peu. Mais je reste à votre disposition. N'hésitez pas! "
Avant qu'il ne sorte, j'ajoutais:
" Bonne fin de journée! "

_________________
Docteur Kate Heightmeyer
    Psychologue
    Allez-y, dites-m'en plus...^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [1/09-04] Sluuu, j'passais dans l'coin...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[1/09-04] Sluuu, j'passais dans l'coin...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Va mourir dans un coin - forever alone
» Dans un coin discret...
» Dans un coin sombre
» Un coin sombre dans les Cachots
» Une choppe et ça ira mieux.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SGA Réalités Alternatives :: SG Alternatif - Zone RP Scénario & Libres :: Atlantis: La cité des Anciens :: Dr Heightmeyer - Psychologue-
Sauter vers: