Stargate Atlantis: Réalités Alternatives - Forum RPG

Partagez | 
 

 Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Mallory Quinn
Admin | Scientifique polyvalente
avatar

Messages : 3685
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 38

Feuille de personnage
âge: 25 ans
Niveau utilisation gêne ATA: 2/5
Localisation en scénario: cité d'Atlantis

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Ven 19 Juil - 13:08

Je ne prêtais pas vraiment attention à la façon dont Tim me regardait. J'y voyais le soutien et la tendresse dont j'avais besoin. Je partis donc avec lui le lendemain. Avant de quitter les Lornes, je leur avais expliqué que j'avais besoin de prendre un peu de distance, vu notre décalage dans le deuil. Ils comprenaient. " Y replonger n'est ni bon pour toi, ni pour Isabelle " m'avaient-ils dit. Je leur avais expliqué que le voyage était désormais plus accessible, et que je reviendrai deux à trois fois dans l'année. On pouvait aussi rester en contact par mail. Je leur enverrai des photos de la petite, dernière née de la famille...

Du coup, je suivais Tim dans le Montana. à l'aéroport, ce fut son frère Simon qui vint nous chercher. Il avait même prévu le siège auto de bébé pour Isabelle. " J'ai des enfants aussi " avait-il dit. C'était donc naturel pour lui.

Nous prîmes donc la route. Je regardais Tim. Il n'était pas à l'aise. L'angoisse de la voiture depuis le drame, il m'en avait parlé. Je posais alors une main sur son épaule. Je lui dis doucement:
" Tout va bien... respire calmement... "
Seule Isabelle était vraiment tranquille. La voiture semblait la bercer...

Je ne savais pas trop comment sa famille verrait le fait que le fils vienne chez eux, après un an d'absence, en compagnie d'une jeune mère veuve. Tim leur avait certainement expliqué la situation, mais j'étais tout de même un peu nerveuse à l'idée de rencontrer ses parents, ses frères et belles-sœurs. Je me sentais un peu décalée, peut-être... Du coup, en arrivant près de chez lui, alors que Simon garait la voiture, je lâchais un soupir de nervosité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tim Creegan
Admin | Ingénieur Farfelu
avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 11/01/2012

Feuille de personnage
âge: 26 ans, 9 mois.
Niveau utilisation gêne ATA: 4/5
Localisation en scénario: de retour sur Atlantis. Une clavicule cassée. Et je fais des bisous à Lory.

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Ven 19 Juil - 13:22

Je n'étais pas à l'aise. Monter en voiture me foutait toujours autant la trouille, même après quatre ans, presque cinq. Simon le savait, Lory aussi. Mais je me consolais à l'idée de revoir bientôt ma famille. Au téléphone, je leur avais dit que je venais en fait avec une amie et sa fille. Je leur avais dit que j'étais le parrain de la petite. Bref, je leur avais brièvement expliqué ce qu'il s'était passé pour Lory, et ils n'avaient pas refusé qu'elle vienne, et avec un sourire que je devinais malgré l'éloignement et la ligne téléphonique, ils m'avaient dit que j'avais gardé ce don incroyable de les mettre au pied du mur.

Une fois arrivés à Billings, je lâchai un soupir de soulagement alors que Lory en lâchait un de nervosité. Je la regardai brièvement avec un petit sourire.

- C'est bon, ça va aller, ils savent qui tu es et ce qu'il s'est passé, ils ne vont pas te manger.

J'eus envie de la prendre dans mes bras, mais je me refusai cette tentation. Pourtant, je l'avais prise dans mes bras à de nombreuses reprises. Mais je ne parvenais pas à démêler mes sentiments que je trouvais étranges, incongrus, même. Et carrément inappropriés. Je n'admettais pas la possibilité de ces sentiments. Je pouvais la trouver belle, attirante, désirable, mais si c'était le cas, ça ne devait être qu'en toute objectivité. Alors je passais mon temps à me convaincre que ce n'était que de l'amitié. De toute façon, j'étais brisé, je ne pouvais ressentir autre chose que de l'amitié. Affaire réglée.

Je me leurrais moi-même, je pouvais être très convainquant!
Nous entrâmes chez mes parents et je présentai tout le monde... j'avais une grande famille. Quatre frères, autant de belles-sœurs, et une douzaine de neveux et nièces. Sans compter les oncles, tantes, cousins, et toutes les ramifications de mon arbre généalogique. Cela pouvait être assez gênant et confus!

Ma famille était très religieuse, mais ils avaient mis de l'eau dans leur vin avec le temps. Et puis, il comprenaient la situation de Lory, elle était similaire à ce qu'avait été la mienne presque cinq ans plus tôt. De ce fait, ils accueillirent Lory à bras ouverts et j'en fus soulagé.

_________________
Tout se répare, rien ne se perd!
Instable, imprévisible, mais je me soigne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallory Quinn
Admin | Scientifique polyvalente
avatar

Messages : 3685
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 38

Feuille de personnage
âge: 25 ans
Niveau utilisation gêne ATA: 2/5
Localisation en scénario: cité d'Atlantis

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Ven 19 Juil - 14:33

J'avais été bien accueillie par les Creegans. Une famille fort sympathique. Ella m'avait un peu prise sous son aile. Surtout la nuit où Isabelle a été malade. Ce n'était rien de grave, mais "une mère s'inquiète toujours pour son enfant" m'avait-t-elle dit. J'étais une mère comme les autres (humaines ou non).

ça faisait quelques jours que nous étions là, quand Simon proposa de faire une randonnée. Je n'avais rien contre, mais avec Isabelle... Ella était vite intervenue en disant qu'elle pouvait s'en occuper en même temps que des enfants de Simon, que ça me ferait le plus grand bien de changer d'air et de "couper un peu le cordon". La mère de Tim m'inspirait confiance. J'acceptais donc.

Nous partîmes donc tôt le matin, Simon, Melanie, Tim et moi, pour le parc de Yellowstone. J'avais entendu parler de cet endroit, vu des images, mais le voir de mes propres yeux promettait d'être plaisant. Nous fîmes une partie de la route en voiture, pour nous amener jusque dans la nature. En dehors des missions d'exploration, je ne faisais pas vraiment de longues marches. Evan et moi n'avions pas vraiment eu le temps de pratiquer ce genre de loisirs. On faisait du jogging ensemble, mais c'était plus ou moins à cause du travail. J'avais repris le jogging, dès que je fus rétablie des suites de couche. Tim gardait Isabelle dans ces moments là, et j'allais courir dans la cité, avec mes écouteurs et mon mp3.

Une fois sur les lieux, la voiture garée, nous prîmes nos sacs à dos... et les sentiers! Nous marchâmes un moment, sur des sentiers qui grimpaient. C'était nécessaire pour profiter d'une belle vue. Simon et Melanie marchaient devant. Ils étaient déjà venus plusieurs fois, ils étaient ravis de jouer les guides. Tim et moi les suivions.

Cependant, à un moment, j'appuyais un pied sur une pierre instable qui glissa. Je me rattrapais à Tim, mais le pauvre fut embarqué dans ma chute. Nous roulâmes sur une pente, et descendîmes de quelques mètres. Quand notre dégringolade s'arrêta enfin, Tim était couché sur moi, son visage près du mien. Il y eut alors un instant de flottement où nos regards se perdirent l'un dans l'autre. D'un peu plus haut, Simon et Melanie nous demandaient si nous n'étions pas blessés. Je ne les entendis pas. J'étais perdue dans les yeux azur de Tim... Que m'arrivait-il? Je mis quelques petites secondes à "redescendre sur Terre" (en quelque sorte), et j'avais mal un peu partout. C'était le contre-coup de la chute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tim Creegan
Admin | Ingénieur Farfelu
avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 11/01/2012

Feuille de personnage
âge: 26 ans, 9 mois.
Niveau utilisation gêne ATA: 4/5
Localisation en scénario: de retour sur Atlantis. Une clavicule cassée. Et je fais des bisous à Lory.

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Ven 19 Juil - 14:44

A peine l'ascension de ce petit sentier commencée que nous dérapâmes et roulâmes sur quelques mètres. De quoi avoir quelques égratignures et bleus, mais rien de grave, je me sentais en vie et hormis les douleurs ordinaires pour ce genre de chute, je n'avais pas l'impression d'être amoché. Mais surtout, mes yeux étaient perdus dans ceux de Lory et il y eut un moment de flottement. Quelques secondes en trop, comme ça.

Je me surpris à avoir envie d'avancer un peu la tête pour l'embrasser. Je n'avais pas le droit. Je me relevai alors rapidement, ce moment passé, et tendit la main pour qu'elle se relève. je ne savais pas trop ce qui m'arrivait, parce que je me refusais cette éventualité. Je pensais que c'était mal, pour plusieurs raisons, alors j'ignorais, ou moins tentais d'ignorer, ce qu'il se passait. Mais cette confusion, je la connaissais. Je savais ce que c'était. Et après cinq ans, je n'avais pensé que ça m'arriverait, comme ça...

Et en tout cas, pas pour elle.

- Est-ce que ça va?

Moi-même je n'étais pas convaincu que j'allais bien, finalement. En haut, Simon et Melanie haussaient la voix. Je me tournai vers eux.

- Je pense que ça va! On va remonter!

Il faudrait seulement s'accrocher un peu aux rochers, et nous serions en haut assez rapidement. J'avais du mal à me libérer de ce regard, de ce bref instant l'un contre l'autre. J'avais beau me convaincre du contraire, je savais que c'était vrai... et je pensais que c'était inacceptable.
Simon et Melanie nous attendaient sagement, nous proposant leur aide... mais on avait seulement prévu de marcher, pas faire de la varappe, aussi, nous n'avions pas de cordes. Et le sentier était supposé être sûr!

Je me tournai vers Lory, prêt à faire cette petite montée. C'était pentu, certes, mais pas trop. Sans ça, on aurait pu se faire vraiment mal!
J'avais envie de la prendre dans mes bras.

_________________
Tout se répare, rien ne se perd!
Instable, imprévisible, mais je me soigne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallory Quinn
Admin | Scientifique polyvalente
avatar

Messages : 3685
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 38

Feuille de personnage
âge: 25 ans
Niveau utilisation gêne ATA: 2/5
Localisation en scénario: cité d'Atlantis

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Ven 19 Juil - 15:26

Cet échange de regards m'avait troublée. Il s'était relevé assez rapidement. Je m'étais assise et avais penché la tête en avant, le temps qu'il réponde à son frère. J'avais rougi. Bon, après tout, une telle chute, ça remue le sang. Aussi, il pouvait penser que j'étais rouge au visage à cause de ça. Il me tendit la main pour m'aider à me lever. Je la pris, me relevais, mais décidais cette fois d'éviter son regard... et ce n'était pas évident. Simon était descendu un peu à notre rencontre. Il avait trouvé une longue branche fine au sol. Il la tendit vers nous pour nous aider à remonter. Astucieux le frangin! Nous pûmes donc remonter sans trop de difficultés.

La balade reprit. Nous fîmes une pause pic-nic un peu plus loin, là où on pouvait se poser sans risquer une mauvaise chute. Comme je portais un t-shirt à manches courtes et un short de rando, mes bleus et égratignures étaient immanquables. J'avais un coude assez abimés, et les genoux égratignés. Je profitais donc de la pause pour nettoyer mes plaies. En voyant la plaie que Tim avait à l'arrière du bras gauche, je profitais de passer derrière lui, pour lui nettoyer, tout en douceur, mais toujours en évitant son regard. Par contre, ce faisant, je lui dis:
" Je suis désolée. Si je ne m'étais pas accrochée à toi, en espérant ne pas tomber, je ne t'aurais pas emmené dans ma chute... "
Melanie et Simon sortaient de quoi manger. Et, comme quoi la télépathie est parfois possible... Simon regarda Tim et lança un regard à son épouse. Melanie me proposa alors de m'emmener là où on pouvait "aller au pti coin" tranquille. Je la suivais donc, laissant Tim seul avec son frère durant quelques instants...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tim Creegan
Admin | Ingénieur Farfelu
avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 11/01/2012

Feuille de personnage
âge: 26 ans, 9 mois.
Niveau utilisation gêne ATA: 4/5
Localisation en scénario: de retour sur Atlantis. Une clavicule cassée. Et je fais des bisous à Lory.

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Ven 19 Juil - 15:41

Une fois seul avec mon frère, je soupirai de soulagement et m'assis sur un banc. Ce n'était pas prévu au programme, ça... dégringoler, ce n'était pas bien grave, et dans quelques jours, on ne verrait plus rien... mais le reste...
D'ailleurs, Simon n'avait pas les yeux dans sa poche.

- Elle est jolie, hein.

Ben voila la subtilité! J'essayais de garder un ton neutre et détaché. Mais je n'étais peut-être pas crédible.

- Oui, oui...

Elle était bien plus que jolie, et je ne le savais que trop bien. Et que mon frère passe à l'attaque comme ça ne m'aidait pas. Je ne sais pas pourquoi, je pensais pouvoir en parler avec Leslie, mais pas avec Simon. Peut-être que Leslie m'avait dit que le jour où ça arriverait, je serai prêt. Mais ce n'était pas le cas. Je n'étais pas prêt, et ce n'était pas n'importe quelle femme. C'était mal. je ne sais pas pourquoi je pensais que c'était mal, d'ailleurs. Tout un tas de raisons.

- J'ai vu comment tu la regardes, inutile de prétendre le contraire, et je dois dire, c'est une bonne chose.

Je regardai Simon, qui ne semblait pas voir ce qu'il y avait de mal à ça. Il ne comprenait pas! Mais si je ne lui disais rien, il ne risquait pas de comprendre!

- Ce n'est pas une bonne chose, Simon, ce n'est pas... C'est la femme d'Evan, le père de ma filleule. je suis son ami, son AMI.

- Tim, écoute... tu es le mari d'Amy. Mais vous êtes dans la même situation. Et il n'y a rien de mal à refaire sa vie, et encore moins à ressentir une attirance pour n'importe quelle jolie fille... Si les rôles avaient été inversés?

- Mais ils ne sont pas inversés, alors fin de la discussion, affaire classée.

Simon soupira. Il me savait incroyablement têtu, c'était même ma marque de fabrique. Il posa une main sur mon épaule et planta ses yeux dans les miens. Il avait l'air très sérieux.

- T'as quitté le lycée à 15 ans. Tu t'es marié à 17. T'es devenu père à 20. A un âge où tout le monde découvre le monde, tu était déjà casé avec une montagne de responsabilités. Tu n'as pas eu d'enfance, ni d'adolescence à proprement parlé, tu étais trop sérieux, trop rebelle, trop différent. Et ça fait cinq ans que tu ne vis plus du tout. Réveille-toi, Tim. Sinon je t'appelle Isaac.

Il n'avait pas tort. Mais je ne pouvais pas.

- Tu as bien connu quelqu'un d'autre, non?

Je fis non de la tête. Je n'avais connu qu'Amy, et n'avais pas fréquenté qui que ce soit depuis le 23 octobre 2000. Et le seul bisou échangé était celui de Leslie. Et ce n'était pas du tout dans un contexte romantique. C'était la première fois que je tombais amoureux depuis Amy, et c'était très perturbant. Et douloureux.

- Tim, il faut que tu vives ta vie, que tu te remettes en selle. Et vous êtes dans la même situation. Je sais que c'est dur, mais vous ne pouvez pas revenir en arrière et empêcher le monde de tourner.

Et je ne répondis pas, car les femmes revenaient. Melanie rouspéta:

- Vous ne vous êtes même pas occupés des sandwiches!

Mais elle savait que son mari avait eu une conversation essentielle avec moi...

_________________
Tout se répare, rien ne se perd!
Instable, imprévisible, mais je me soigne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallory Quinn
Admin | Scientifique polyvalente
avatar

Messages : 3685
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 38

Feuille de personnage
âge: 25 ans
Niveau utilisation gêne ATA: 2/5
Localisation en scénario: cité d'Atlantis

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Ven 19 Juil - 16:08

Ce fut une journée agréable. L'épisode de la chute m'avait un peu chamboulée, mais j'essayais de mettre ça derrière moi, de l'enfouir, loin...

Afin que Tim puise passer un peu de temps seul avec ses parents, Melanie m'embarqua dans une journée boutiques. Après tout, je touchais un salaire que je ne dépensais pas depuis un an... J'achetais donc des petites choses pour ma fille. Plein de petites choses. ça allait être compliqué de tout mettre en caisse pour le retour sur la cité! J'avais aussi acheté quelques vêtements civils pour moi, ainsi que de la lingerie. Il faut bien renouveler ça de temps en temps.

Puis le moment du grand départ arriva, direction le SGC pour rejoindre ensuite la cité.

De retour à la cité, nous reprîmes notre train-train quotidien. Nous allions en mission, ou nous faisions des travaux de recherches en laboratoire ou dans un bureau. Isabelle grandissait vite, comme tous les bébés. Les semaines passèrent, les unes après les autres... et plus le temps passait, plus j'avais des doutes... Je passais moins de temps avec Tim. Quand je lui confiais Isabelle, ou que je la récupérais, je m'arrangeais toujours pour ne pas trainer. J'étais pressée, j'avais à faire, j'étais attendue... des excuses, toujours des excuses. Je ne savais pas combien de temps encore j'allais pouvoir éviter Tim... Cela dura deux, peut-être trois semaines...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tim Creegan
Admin | Ingénieur Farfelu
avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 11/01/2012

Feuille de personnage
âge: 26 ans, 9 mois.
Niveau utilisation gêne ATA: 4/5
Localisation en scénario: de retour sur Atlantis. Une clavicule cassée. Et je fais des bisous à Lory.

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Ven 19 Juil - 16:19

Je voyais bien qu'elle m'évitait. Elle ne pouvait toujours avoir un truc à faire, comme par hasard. Une partie moi pensait que c'était pour le mieux... parce que plus le temps passait, plus je sentais qu'elle me plaisait... bien plus que de raison. Je la regardais de loin... de temps en temps, quand elle marchait, quand elle tournait dans le couloir, quand elle remettait une mèche derrière son oreille, quand... je pensais un peu trop à elle. D'une manière pas convenable. Nous étions amis et ça devait rester comme ça. Alors qu'elle m'évite m'arrangeait bien, d'une certaine manière...

Mais une autre partie de moi voulait la retenir, la voir plus souvent, lui parler, l'enlacer...Aussi, au bout de trois semaines d'esquive, alors qu'elle revenait chercher Isa, je lui attrapai la main, comme ça, sur une pulsion, sinon elle s'échapperait de nouveau et on continuerait comme ça jusqu'à la fin des temps. Il fallait s'expliquer.

- Lory, attends, je...

Mais que pouvais-je bien dire? Je ressentais des choses dont je ne voulais pas! Et puis... et puis c'était bientôt octobre!

- Est-ce que... j'ai fait un truc qui ne va pas?

Peut-être qu'elle avait remarqué que j'avais changé...

_________________
Tout se répare, rien ne se perd!
Instable, imprévisible, mais je me soigne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallory Quinn
Admin | Scientifique polyvalente
avatar

Messages : 3685
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 38

Feuille de personnage
âge: 25 ans
Niveau utilisation gêne ATA: 2/5
Localisation en scénario: cité d'Atlantis

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Lun 22 Juil - 9:42

Alors que j'allais encore me sauver, avec Isabelle, je sentis la main de Tim saisir la mienne. Mon cœur fit un bond dans ma poitrine. Il me demanda s'il avait fait quelque chose de mal. Mon cœur s'emballa, alors je retirais ma main de la sienne. Je rougis. J'évitais son regard, en essayant de m'expliquer un minimum...
" Non, biensûr que non... Je suis désolée... C'est... c'est compliqué... en ce moment... pour moi. "
Je lâchais un soupir.
" En fait, je... je suis fatiguée et j'ai du mal à me reposer... mais je m'accroche... "
Je regardais ma fille, que je venais de reprendre à bras, et lui souris.
" Il y a une petite fille qui compte sur moi... "

Je déplaçais mon regard jusqu'à rencontrer celui de Tim, mais je ne pus le soutenir. Je baissais alors les yeux.
" J'ai conscience de l'aide que tu m'apportes, et je ne veux pas que tu penses que je t'utilise... parce que... tu comptes beaucoup pour nous... "
En disant cette fin de phrase, je regardais de nouveau Isabelle. De toute évidence, j'étais mal à l'aise en présence de Tim. Je réalisais peu à peu qu'il réveillait en moi des sentiments que je croyais morts avec Evan... et je m'en sentais coupable...
" J'ai juste besoin d'un peu de solitude en ce moment... Tu ne m'en veux pas, hein? "
Je relevais enfin les yeux vers lui. Mes yeux brillaient. Mes joues étaient rouges, parce que j'étais gênée. Cette phrase était honnête. J'avais vraiment besoin d'un peu de solitude, pour souffler, pour me retrouver, mais c'était un luxe que je ne pouvais me permettre tout à fait, puisque j'avais toujours Isabelle en dehors du travail... Je n'osais en demander plus à Tim. Il ne devait pas croire que je l'utilisais pour me débarrasser de ma fille afin de me retrouver seule. Non, je pensais que mon besoin de solitude était égoïste...

Puis, comme pour tenter une nouvelle évasion, je fis un pas de côté et ajoutais:
" Bon, je crois que c'est bientôt l'heure du prochain biberon... "
Ce n'était pas faux, mais j'avais encore 30 bonnes minutes devant moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tim Creegan
Admin | Ingénieur Farfelu
avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 11/01/2012

Feuille de personnage
âge: 26 ans, 9 mois.
Niveau utilisation gêne ATA: 4/5
Localisation en scénario: de retour sur Atlantis. Une clavicule cassée. Et je fais des bisous à Lory.

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Lun 22 Juil - 10:42

Je sentais bien qu'il se passait quelque chose, et je pensais entre être la cause. Je pensais qu'elle avait remarqué mes regards, et que ça l'intimidait. Et vu qu'elle évitait mes regards, justement, je pensais avoir raison. Je ne pensais pas que ça puisse être réciproque. Elle rougit, certainement par timidité, parce que j'avais changé.

- Oui, je comprends...

Elle cherchait à m'éviter. Elle me fuyait, c'était clair. Mais vu les circonstances, c'était tout à fait logique, selon moi. Elle n'avait pas besoin que je... je... D'ailleurs je me refusais à dire le mot, ni même à le penser. Elle n'avait pas besoin de ça. C'était tout. Alors je lui souris. Je voulais lui éviter d'avoir à chercher des explications pendant trente ans alors qu'elle était mal à l'aise.

- Je ne pense pas que tu m'utilises, tu sais... et vous comptez beaucoup pour moi. Aussi, tu veux un peu de solitude, ce que je peux comprendre, c'est pas facile, tu peux me laisser Isabelle au labo quand je fais des analyses de données... Ou même certains soir, elle peut dormir chez moi, si tu veux. Cela te permettrait de profiter un peu de calme et de silence, tout ça...

Oui, j'étais le parrain, mais j'étais vraiment attaché à cette petite, un vrai "papa poule" comme j'avais pu l'être avec mon fils. J'aimais les enfants, et être là pour eux, tout faire pour leur épanouissement, ça me semblait plus important que le reste.

Elle allait donc s'enfuir, là. Prétextant le biberon un peu en avance.

- Je peux m'occuper d'elle, si tu en as envie...

Mais je la laissais partir... J'avais besoin moi aussi de prendre un peu de recul. Je me sentais coupable de prendre trop de place dans leurs vies.

_________________
Tout se répare, rien ne se perd!
Instable, imprévisible, mais je me soigne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallory Quinn
Admin | Scientifique polyvalente
avatar

Messages : 3685
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 38

Feuille de personnage
âge: 25 ans
Niveau utilisation gêne ATA: 2/5
Localisation en scénario: cité d'Atlantis

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Lun 22 Juil - 11:24

Deux ou trois jours passèrent sans que je ne vis Tim. Je prenais Isabelle dans mon bureau durant la journée. Je travaillais moins vite, mais j'y arrivais quand même. J'étais fatiguée. J'avais le moral qui descendait dans les profondeurs. Bientôt un an qu'Evan était parti...

Le soir venu, pour une excuse un peu bidon, j'allais frapper à la porte de Tim. Isabelle dormait dans son lit, chez moi, et j'avais le baby-phone attaché à ma ceinture. Lorsqu'il ouvrit la porte, je présentait directement le livre que j'avais dans les mains. C'était un roman de science-fiction dont je lui avais parlé. Je lui avais trouvé. Comme il souhaitait le lire - je lui avais mis "l'eau à la bouche" en lui en parlant - il allait enfin pouvoir le faire. "Timeline" de Michael Crichton.
" Salut! J'ai oublié de te donner ça. Je sais, c'est nul! Je l'ai acheté sur Terre pour te l'offrir... et j'ai eu trop de choses à l'esprit, je crois... mais, ça va toi? "
Je ne lui avais pas laissé le temps de m'inviter à entrer. En même temps, je me demandais si c'était bien raisonnable. Entrer chez lui, pour quoi faire? J'avais quand même pris le baby phone, ça ne montrais pas le fait que je souhaitais rester dans le couloir. Je lâchais un soupir. J'étais nerveuse. Je soutenais difficilement son regard. Il me troublait, mais je faisais de mon mieux pour ne rien laisser paraitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tim Creegan
Admin | Ingénieur Farfelu
avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 11/01/2012

Feuille de personnage
âge: 26 ans, 9 mois.
Niveau utilisation gêne ATA: 4/5
Localisation en scénario: de retour sur Atlantis. Une clavicule cassée. Et je fais des bisous à Lory.

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Lun 22 Juil - 11:42

Une Lory armée d'un babyphone et d'un roman de sci-fi frappa à ma porte et me parla sans me donner le temps de l'inviter à entrer... mais la babyphone ne fonctionnait qu'à une distance raisonnable, ce qui signifiait qu'elle n'avait pas l'intention de s'éloigner.

Je lui souris. En trois jours, j'avais pu réfléchir un peu sur notre relation et pourquoi ça devenait compliqué. C'était le mois d'octobre, voilà tout. J'étais très fort pour me raconter des sornettes alors je n'aimais pas mentir aux autres. Cela ferait cinq ans que j'étais veuf, et ça me faisait toujours mal, surtout autour du 23 octobre, mais je n'y pouvais rien. J'avais quand même bien remonté la pente.

Je pris le livre qu'elle me tendait. Elle m'en avait parlé, puis j'avais un peu oublié, même si l'histoire me semblait intéressante.

- Merci. Tu veux entrer? J'ai mis l'eau à bouillir, je fais une infusion d'hibiscus.

Oui, je me racontais de belle sornettes. La date anniversaire, tout ça... c'était peut-être vrai, mais pas autant que j'aurais aimé le croire. La vérité, il fallait que je l'admette. Il fallait que je cesse de me sentir coupable. Ces choses là arrivaient, on ne maitrisait pas toujours tout... et en fait, on ne maitrisait que peu de choses... la plupart des variables échappaient à notre contrôle. C'était ainsi.

Alors, si je trouvais Lory jolie, attirante, désirable, que je me surprenais à rêver d'elle avec un plaisir deux fois coupable, c'était... normal. Pas forcément souhaitable, mais c'était comme ça. Elle réveillait en moi ce qui avait disparu. Ce que je croyais mort et qui n'était que finalement profondément endormi. Quand je la serrais dans mes bras, j'avais envie de l'embrasser. Et ça me faisait peur. N'était-ce pas trahir Amy, Callum et Evan réunis?

Elle me donnait un livre et je voulais prendre la main qui me le tendait. Elle me donnait un sourire et je voulais prendre cette bouche qui me l'offrait... Après trois jours sans la voir, c'était comme retrouver l'électricité après un blackout. Et je m'en voulais tellement de penser à ses courbes, à ses cheveux, de vouloir m'y brûler les doigts... Je n'avais plus jamais ressenti ça depuis la mort d'Amy. Et j'aurais accepté ces sentiments plus facilement s'ils avaient été pour une autre femme que Lory.

Et je venais de l'inviter à entrer prendre une tisane! Quel idiot! Cela ne me mettrait que plus mal à l'aise. Que je me sente proche d'elle, oui, c'était un fait... mais que je me noie dans des idées de luxure me donnait l'impression de commettre un double adultère.
Et mon trouble devait probablement se lire sur mon visage. Je m'efforçais de ne pas la regarder. Elle était si douce, si gentille, si attentionnée, si intelligente, aussi. J'aimais tout, chez elle. Elle avait probablement des tas de défauts, comme tout le monde, mais elle n'en était pas moins parfaite. Et c'était là un vrai malheur... je n'avais pas le droit de penser à ça, ni de ressentir tout ça.

_________________
Tout se répare, rien ne se perd!
Instable, imprévisible, mais je me soigne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallory Quinn
Admin | Scientifique polyvalente
avatar

Messages : 3685
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 38

Feuille de personnage
âge: 25 ans
Niveau utilisation gêne ATA: 2/5
Localisation en scénario: cité d'Atlantis

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Lun 22 Juil - 12:10

Il faisait une infusion d'hibiscus. J'avais mon baby phone. J'aurais eu l'air de quoi à refuser. Et puis, j'avais quand même quelque chose à lui demander. J'entrais donc. La porte à peine passée, je lui dis:
" Tu ne m'as pas répondu... ça va? "

J'avais le cœur battant. Je pris une grande inspiration, me forçais à souffler lentement. Je passais les mains sur mes yeux, les frottais doucement. J'avançais et m'asseyais sur une chaise, à côté de sa table.
" La petite a pas mal pleuré aujourd'hui. On dit que les bébés sont empathes, alors peut-être qu'elle sent que je ne suis pas vraiment en forme en ce moment... Quand elle dort, c'est un soulagement. Je peux enfin faire ce que j'ai à faire... J'ai à peine le temps de souffler, quand je l'ai. Tu crois que c'est mal de parler ainsi?... "
J'étais fatiguée, nerveusement, psychologiquement, et l'anniversaire funeste arrivait... après demain... à ce train là, je n'allais plus tarder à me retrouver au bout du rouleau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tim Creegan
Admin | Ingénieur Farfelu
avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 11/01/2012

Feuille de personnage
âge: 26 ans, 9 mois.
Niveau utilisation gêne ATA: 4/5
Localisation en scénario: de retour sur Atlantis. Une clavicule cassée. Et je fais des bisous à Lory.

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Lun 22 Juil - 12:23

- Ha oui... c'est vrai... oui, ça va... ça va...

Je la regardai entrer, marcher vers la table et s'asseoir. Elle semblait fatiguée. Je me sentais maladroit dans mes paroles.
J'allais directement chercher deux tasses et deux infusettes d'hibiscus tandis que l'eau bouillait. J'écoutais Lory parler, comme j'en avais l'habitude. J'étais une bonne oreille, comme on disait parfois. Elle me parlait de la petite, de ses pleurs, du manque de temps, de la fatigue... c'était tout à fait normal, et il n'était pas étonnant qu'elle soit crevée et déprimée... on approchait de la date fatidique. J'en avait eu quatre, des dates comme ça, je savais l'effet qu'elles pouvaient avoir.

Je débranchai la bouilloire et versai l'eau dans les tasses et revint à table avec. Je regardai Lory, qui avait presque l'air au bout du rouleau. Je posai les tasses et répondis.

- Ce n'est pas mal de penser ainsi, c'est même normal, ça nous arrive à tous... seuls ceux qui n'ont jamais eu d'enfants se permettent de jeter la pierre. Un gosse, c'est chronophage. Sans compter les circonstances.

Je me risquai à prendre sa main droite de ma main gauche, pour ma réconforter. Elle allait passer une salle semaine, c'était couru d'avance. Il valait peut-être mieux la prévenir... elle allait en baver et je ne voulais pas la laisser découvrir les effets du pire "anniversaire" de sa vie par elle-même.

- Je te l'ai dit, tu peux me laisser Isabelle de temps en temps, ça te permettra de souffler et de faire ce que tu as à faire.

Je baissai les yeux un instant. Je ne pouvais pas utiliser la tisane comme diversion, c'était brûlant, impossible à boire, et à présent les tasses étaient très chaudes.

- Tu sais... j'ai vécu quatre 23 octobre depuis... Et ce sera le cinquième dans un peu plus de trois semaines, et j'appréhende toujours. Je voulais te dire que c'est normal de te sentir mal, tu as le droit d'en avoir marre et de tout envoyer valser. Et tu n'es pas seule. Quoi qu'il se passe, je suis là pour t'accompagner.

_________________
Tout se répare, rien ne se perd!
Instable, imprévisible, mais je me soigne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallory Quinn
Admin | Scientifique polyvalente
avatar

Messages : 3685
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 38

Feuille de personnage
âge: 25 ans
Niveau utilisation gêne ATA: 2/5
Localisation en scénario: cité d'Atlantis

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Lun 22 Juil - 12:42

Ses paroles étaient réconfortantes. Il me prit la main. Mon cœur fit un bond dans ma poitrine. Sentir sa main tenir la mienne. Je rougis, je sentis mon visage chauffer. Puis, il parla de l'anniversaire... Voilà qui me calma d'un coup!
" Alors, je pourrais te laisser Isabelle 2 ou 3 jours? J'ai besoin de souffler, de m'isoler pour me retrouver... et dormir... je suis tellement fatiguée là... "
Alors des larmes m'échappèrent. Je n'avais pas l'intention de craquer ainsi lorsque j'avais frappé à sa porte. Mais, ma main dans la sienne, ma douleur, ma fatigue, j'avais la sensation que tout me pousser dans cette direction. C'était comme si je portais le poids de ces fardeaux sur mes épaules, et que je n'arrivais plus à les porter...

Je passais mes mains sur mes yeux afin de les essuyer.
" Je... je suis désolée... "
Et là, j'éclatais en sanglots. Le trop-plein débordait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tim Creegan
Admin | Ingénieur Farfelu
avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 11/01/2012

Feuille de personnage
âge: 26 ans, 9 mois.
Niveau utilisation gêne ATA: 4/5
Localisation en scénario: de retour sur Atlantis. Une clavicule cassée. Et je fais des bisous à Lory.

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Lun 22 Juil - 12:56

Elle était tellement désemparée, je faisais le maximum pour l'aider. Je pouvais la réconforter, la soutenir, m'occuper d'Isabelle, mais il y avait toujours des choses qu'il fallait faire seul, qu'il fallait ranger, au calme.

- Bien sûr que tu peux me la laisser quelques jours, ce n'est pas un problème, pour moi. Et ça te fera du bien de souffler un peu.

Je lui souris... et la vis éclater en sanglots. C'était un vrai crève-cœur, et je ne savais que trop bien ce qu'elle traversait.
Je me levai et l'invitai à se lever pour la serrer dans mes bras. Je la serrai contre moi.

- Tu n'as pas à être désolée, rien n'est ta faute, il y a des choses comme ça... on s'en prend plein la gueule sans l'avoir demandé et on doit faire avec, hélas. Tu n'es pas seule, et c'est normal d'être fatigué, c'est normal d'être triste, et c'est normal de détester l'univers entier de temps à autres. Il vaut mieux évacuer nos peines et nos colères de temps en temps, ça permet d'aller mieux ensuite. Et tu t'en sorts très bien, tu sais. Et Rome ne s'est pas faite en un jour...

Je continuai de la réconforter, de la câliner, de lui apporter soutien et tendresse. Je voulais tout faire pour qu'elle se sente mieux, pour qu'elle remonte la pente... je voulais tout faire pour elle. Je pouvais lui donner ce que j'avais - pas grand-chose, je pensais - si ça pouvait lui apporter ce dont elle avait besoin.

Elle n'avait même pas besoin de demander. C'était inconditionnel. J'étais là, et c'était tout. Elle n'avait pas à se sentir coupable de quoi que ce soit, ni se dire qu'elle m'utilisait. Je me rendis compte, alors que je pensais à tout ça, que ma vie était indéniablement liée à la sienne. Que je la lui donnai, comme ça, sans rien en retour.

Parce que je l'aimais.
J'en tremblai un peu, de finalement me dire ces mots. Je l'aimais. C'était une réalité que je ne voulais pas affronter, mais elle s'imposait à moi. Mon cœur battait plus fort. Je me sentais vivant. Et coupable.

_________________
Tout se répare, rien ne se perd!
Instable, imprévisible, mais je me soigne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallory Quinn
Admin | Scientifique polyvalente
avatar

Messages : 3685
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 38

Feuille de personnage
âge: 25 ans
Niveau utilisation gêne ATA: 2/5
Localisation en scénario: cité d'Atlantis

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Lun 22 Juil - 13:31

J'avais mal, vraiment mal. Je me sentais coupable de sentir mon cœur s'emballer alors qu'il me serrait contre lui... Evan me manquait. Il avait été mon meilleur ami et confident avant de devenir mon époux. Nous étions si liés. Notre relation était quasi fusionnelle. On se comprenait sans même se parler.

Tim prit Isabelle sous sa garde dès le lendemain matin. J'en profitais pour demander à Carson quelque chose qui m'aiderait à me sentir un peu mieux. Il me donna quelque chose de soft, et en quantité très réduite. Peut-être craignait-il que j'en abuse... J'avais Isabelle, et je voulais surmonter ça pour elle. C'était une belle motivation.

Le 2, funeste anniversaire, je restais seule toute la journée. C'était ce que je voulais. Je pensais à Evan, à ce jour où Tim l'avait ramené sur son dos, et où il nous avait quitté sans même savoir que je portais son enfant. Un vrai miracle. Une vie pour une autre peut-être... Si j'avais eu le choix... mais je ne l'avais pas eu.

Le 3, je croisais à peine quelques personnes en allant et en revenant du mess. Mes seules sorties de la journée.

Le 4 au soir, je me forçais à aller chez Tim. Pas que je n'avais pas envie de le voir, mais je n'étais pas à l'aise. Je voulais voir Isabelle. Je ne savais pas si j'avais vraiment la force de la récupérer, mais elle me manquait. La revoir, la tenir dans mes bras, me fit plus de bien que je ne l'aurais cru. Biensûr, Tim restait disponible si j'avais besoin d'aide. Je savais que je pouvais compter sur lui.

Nous reprîmes ensuite notre système habituel. Doucement, je remontais des profondeurs que j'avais atteinte, et refaisais timidement surface...

Et vint bientôt l'anniversaire de la mort d'Amy et de Callum...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tim Creegan
Admin | Ingénieur Farfelu
avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 11/01/2012

Feuille de personnage
âge: 26 ans, 9 mois.
Niveau utilisation gêne ATA: 4/5
Localisation en scénario: de retour sur Atlantis. Une clavicule cassée. Et je fais des bisous à Lory.

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Lun 22 Juil - 13:56

Il fallait que j'essaie de véritablement tourner la page. Aussi avais-je décidé d'aller sur la tombe d'Amy et Callum le 23 octobre, seul. Je fis un crochet chez mes parents. Ils comprenaient mon état d'esprit, mais je n'osais pas leur dire que j'étais tombé amoureux de la mère de ma filleule. Je trouvais ça tellement mal venu... Pourtant, j'avais le droit de refaire ma vie.

J'avais brièvement parlé à Lory avant de partir pour quelques jours à Billings. C'était là qu'étaient enterrés les miens, avec mes ancêtres et ceux d'Amy. Le 23 octobre était assez froid. Je retrouvai machinalement le chemin de leur tombe. Il y avait toujours des fleurs, les Creegan et les Spencer étaient restés liés, et la mort ne les avait pas séparés. Il n'y avait que moi à rester loin, si loin.

Je regardai les pierres tombales, les stèles, ornées de motifs religieux. Je détestais la religion, mais je gardais ça pour moi. Normalement, quand on meurt, c'est la fin, et il n'y a pas de paradis ni d'enfer, ni d'âme qui reste ici ou là, à hanter les vivants... Mais ils me manquaient tellement que j'aurais voulu y croire. Mais ils étaient bêtement mort et il n'y avait rien d'autre que leur absence et le vide.

Pourtant, je me sentais coupable de trahir leur mémoire, comme s'ils étaient encore en vie. Il fallait que je leur avoue mes fautes même s'il n'y avait personne pour m'entendre, même si ça ne changerait rien pour eux. ils étaient morts et voilà tout. Ils n'allaient pas sortir de la tombe sous une forme spectrale et me dire "c'est bon, Tim, continue ta vie, on te pardonne!" Qu'est-ce que j'imaginais?

Je me sentais stupide en plus du reste. Mais je me décidai à causer tout de même. Je leur dis qu'ils me manquaient, que je les aimais, et que j'étais désolé, et que j'étais amoureux, et je m'attendais presque à ce qu'on me dise que j'en avais le droit, comme s'il me fallait leur permission d'aimer quelqu'un d'autre. Mais cette permission ne me vint ni d'Amy ni de Callum, mais d'une voix derrière moi que je n'avais pas entendu depuis longtemps.

Le père d'Amy.

- Tu as le droit de refaire ta vie, Tim. C'est ce qu'elle aurait voulu, et tu le sais. Elle ne voudrais pas te voir ruminer dans ton coin, t'es pas fait pour ça, en plus.

Il me prit dans ses bras sans prévenir.

- T'es un bon gars, tu l'as toujours été, sinon je t'aurais pas autorisé à épouser ma fille. Alors sois un bon gars, vie ta vie et sois heureux un p'tit peu, hein.

Je le serrai contre moi sans rien dire. C'était peut-être les paroles que j'avais tant attendu, mais, parce que j'étais trop loin ou trop sourd pour les entendre plus tôt, je m'étais interdit de les prendre en compte. Alors que le monde entier me hurlait de vivre ma vie. Que l'Univers m'ordonnait de le faire, de ne pas baisser les bras, de relever la tête, de lever le poing, de prendre les armes et de me rebeller contre l'adversité.

Je relevai la tête et souris à mon beau-père. Il m’ébouriffa les cheveux comme si j'avais encore 15 ans. Et ce qu'il me dit ensuite me rappela les paroles de Simon.

- T'as pas vécu, Tim. Si peu. Je sais que tu étais sincère avec ma fille, je te connais quand même. Je n'avais jamais connu quelqu'un prêt à épouser une fille à un si jeune âge. Va, déploie tes ailes, papillonne. Profite un peu de la vie. Je ne t'en veux pas de tomber amoureux, et sincèrement, ça me rassure que tu le fasses. Amy me manque chaque jour, Callum me manque. Mais c'est la vie: elle a un début et elle a une fin. Entre ces deux extrémités, tu as des choses à faire, alors cesse de tergiverser et agis, sinon, tu passeras à côté du reste. Il n'y a rien à pardonner, tu n'as jamais rien fait de mal. Mais t'empêcher de vivre serait le pire que tu puisses faire. Rends-toi service et aime cette femme.

Il me sourit. J'avais vraiment l'impression d'avoir quinze ans. Parce que c'était ce que j'étais au fond: un enfant qui avait grandi trop vite et n'avait pas vécu ces années cruciales. J'étais un peu bloqué.

Quand je rentrai à Atlantis, je me sentais un peu mieux. Je n'avais pas pleuré, pour la première fois en cinq anniversaires. Je me sentais un peu moins coupable. Je me sentais un peu moins vieux. Est-ce que tout était résolu? Non, loin de là. Mais c'était un bon début...

_________________
Tout se répare, rien ne se perd!
Instable, imprévisible, mais je me soigne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallory Quinn
Admin | Scientifique polyvalente
avatar

Messages : 3685
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 38

Feuille de personnage
âge: 25 ans
Niveau utilisation gêne ATA: 2/5
Localisation en scénario: cité d'Atlantis

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Lun 22 Juil - 14:07

Novembre touchait presque à sa fin. Ma marque refit son apparition. Je ne l'avais pas eu depuis... cette période où avait été conçue Isabelle. J'avais gardé cette marque durant toute ma grossesse, rouge comme elle n'avait jamais été auparavant. Ainsi ma grossesse avait donc perturbé le rythme d'apparition de cette marque.

J'allais devoir me méfier de moi-même. La dernière fois, je m'étais sentie très... "libidineuse" durant quelques jours. J'étais mariée à Evan, alors ça n'avait pas vraiment été un souci... Enfin Evan avait été un peu plus fatigué qu'à la normale à ce moment là. Il m'avait trouvée "insatiable", avait-il dit, durant quelques jours. C'était presque 14 mois plus tôt. Bref. La relation plutôt ambigüe que j'avais avec Tim n'allait pas m'aider à rester sage durant ces quelques jours... Je passais donc à l'infirmerie, parler de ceci à Jennifer. Avec elle, je pouvais parler librement. J'aurais été bien trop gênée de parler de ma libido avec Carson! Jennifer était une amie, certainement la meilleure que j'avais... Elle me donna donc quelque chose pour me détendre, pour la journée, et un somnifère pour la nuit. Elle m'avait conseillée de confier Isabelle à Tim afin de dormir tranquille, et que quelqu'un reste alerte pour la petite, au cas où.

Du coup, dans l'après-midi, je passais au labo où Tim travaillait. Pour mal faire, il était seul. ça ne me simplifiait pas la tâche. Depuis son dernier séjour sur Terre, il semblait aller mieux, comme s'il s'était libéré d'un poids. C'était une bonne chose. J'allais mieux aussi, jusque là. On remontait la pente, et on se serrait les coudes.
" Salut! Je peux te parler 5 minutes? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tim Creegan
Admin | Ingénieur Farfelu
avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 11/01/2012

Feuille de personnage
âge: 26 ans, 9 mois.
Niveau utilisation gêne ATA: 4/5
Localisation en scénario: de retour sur Atlantis. Une clavicule cassée. Et je fais des bisous à Lory.

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Lun 22 Juil - 14:21

J'allais mieux. Petit à petit, j'en venais à être plus optimiste sur les choses qui m'entouraient, à m'impliquer un peu plus dans la vie sociale des autres. Entendez par là que j'allais parfois m'entrainer avec les militaires, histoire de bouger un peu, et participais à plus de soirées avec les collègues. J'étais plus amical, plus ouvert, et pas simplement présent pour deux personnes et juste sympa avec d'autres.

Fin novembre, c'était l'été ici. Je regardais souvent par la fenêtre. J'avais envie de me promener sur le continent. Il m'arrivais même parfois d'avoir envie de me dorer la pilule au soleil, truc que je ne faisais jamais. C'était bientôt décembre. J'aurai bientôt vingt-huit ans. Seulement vingt-huit. J'avais été tellement mal que j'avais parfois l'impression d'en avoir quarante ou cinquante.

Je fus tiré de mes rêveries par Lory, qui me demanda si j'avais cinq minutes. Je me sentis con, parce que j'étais censé analyser les données satellite et étudier la trajectoires de plusieurs astéroïdes détectés dans la ceinture extérieure, et à la place je rêvassais... et l'arrivée de Lory me réveilla d'un coup. Je n'avais plus envie de taire mes sentiments, j'avais envie de les accepter, mais j'avais encore du mal. En tout cas, je ne risquais pas de lui avouer mon amour de si tôt. Je n'étais pas encore prêt et elle ne l'était sans doute pas... puis si ça se trouve, elle ne ressentirait jamais ce que je ressentais pour elle, alors... affaire réglée, je garderais ça pour moi.

- Heu, hé bien...

Je regardai ma montre, c'était inutile...

- Je peux même avoir un quart d'heure, si tu veux!

Bon sang, j'avais vraiment quinze ans! Être avec elle, c'était retrouver les premiers émois, la découverte adolescente, la foire aux hormones et tout le toutim! Il avait fallu que je tombe amoureux, pour la deuxième fois de ma vie... et cette fois, d'une femme que je pensais inaccessible! Non mais quelle truffe, je vous jure! Je parvenais à ne pas me sentir trop coupable d'être amoureux d'elle, mais bon... ça ne changeait rien.

- Est-ce que tu vas bien?

_________________
Tout se répare, rien ne se perd!
Instable, imprévisible, mais je me soigne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallory Quinn
Admin | Scientifique polyvalente
avatar

Messages : 3685
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 38

Feuille de personnage
âge: 25 ans
Niveau utilisation gêne ATA: 2/5
Localisation en scénario: cité d'Atlantis

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Lun 22 Juil - 16:05

* 15 minutes ! Oh, ne me tente pas… *
" Pas besoin… "
Je lui souris, moins sagement que je ne l’aurais voulu…
* Lory, du calme ! *
Je faisais des efforts pour ne pas fondre sous son regard azur. Ses tâches de rousseurs lui donnaient un air sexy que je n’avais pas remarqué jusque là…
* Lory, ça suffit ! *

Je pris une grande inspiration et me lançais, j’enchainais rapidement les mots pour quitter les lieux plus vite.
" En fait, je voulais te demander si tu voulais bien garder Isabelle la nuit pour les 10 jours à venir. J’ai un petit souci – rien de grave, je te rassure – mais j’ai besoin de dormir. Je vais prendre des somnifères et ce serait mieux que quelqu’un puisse s’occuper de la petite au cas où elle aurait un souci de nuit, tu vois ?... Enfin, tu sais qu’il n’y a pas de raison qu’elle te réveille, elle fait ses nuits… Bref, tu veux bien ? "

C’était une histoire de période libidineuse, mais aucun homme de la cité ne faisait cet effet là. En fait, pas depuis Evan. Il y avait bien quelque chose qui me menait à lui. Des sentiments ? ça y ressemblait… Mais je ne pouvais pas oublier Evan comme ça, et encore moins le remplacer.

* Ses yeux… Son sourire… La façon dont il replace ses mèches de cheveux en place… Lory, ça suffit ! Rentre chez toi et prend un bain tiède, ça te calmera (au moins un peu) *
Tim me répondit. Je le regardais, pinçant ma lèvre inférieure entre mes dents, inconsciemment. Je m’en rendis compte en une seconde. Je relâchais donc ma lèvre et baissais le regard. J’avais chaud…
" Excuse-moi, je ne peux vraiment pas rester… Je dois vraiment y aller… "
Je me sauvais. C’était un effort, parce que la tentation était forte ! Comment allais-je faire quand il passerait prendre Isabelle ?!...
" à ce soir alors ! " ajoutais-je en partant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tim Creegan
Admin | Ingénieur Farfelu
avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 11/01/2012

Feuille de personnage
âge: 26 ans, 9 mois.
Niveau utilisation gêne ATA: 4/5
Localisation en scénario: de retour sur Atlantis. Une clavicule cassée. Et je fais des bisous à Lory.

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Lun 22 Juil - 16:15

Grande interrogation... elle avait une drôle d'attitude, je ne l'avais jamais vue comme ça. Je voulais croire que ce regard, ce sourire, ce mordillage de lèvre étaient pour moi... OMG! ce mordillage de lèvre!!! Je déglutis...

Elle s'en rendit compte... elle me parlait mais je devais bien admettre que ce n'étaient pas tellement ses paroles qui accaparaient mon esprit... Je fis donc des efforts de concentration...

- Ha, mais pas du tout aucun problème, tu parles! je serai ravie de la garder, t'en fais pas, no soucy, ha ha!

Mais pourquoi je réagissais ainsi? Je me sentis complètement stupide! J'avais l'impression d'être adolescente qui croisait son idole, là... LAMENTABLE! mais que m'arrivait-il? Je savais bien que j'étais amoureux d'elle, mais quand même!
Et quand elle s'éclipsa, je soupirai de soulagement...

Le soir, comme convenu, j'allai chercher Isabelle. J'avais un peu aménagé mes quartiers pour ces dix nuits. J'étais ravi de la garder, c'était une petite adorable. J'étais complètement gaga.
Je frappai chez Lory... Et je commençais vraiment à ressentir du désir pour elle... et ça m'ennuyait...

_________________
Tout se répare, rien ne se perd!
Instable, imprévisible, mais je me soigne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallory Quinn
Admin | Scientifique polyvalente
avatar

Messages : 3685
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 38

Feuille de personnage
âge: 25 ans
Niveau utilisation gêne ATA: 2/5
Localisation en scénario: cité d'Atlantis

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Lun 22 Juil - 16:37

J'avais chaud. J'avais pris un bain tiède, et des comprimés, mais rien n'y faisait. Je portais donc un débardeur à bretelles, et une jupe ample. C'était confortable, et ça laissait passer l'air...

Tim arriva. J'avais préparé le nécessaire pour Isabelle, au cas où il manquerait quelque chose chez Tim, même s'il était déjà équipé pour l'accueillir. Il n'y aurait que le lit - à roulettes, bien pratique - à changer de quartiers. Je l'accueillais en souriant. J'étais involontairement provocante, enfin, un tantinet provocante. C'était quelque chose que je ne contrôlais pas. C'était quelque chose qu'Evan avait très facilement capté, certainement parce qu'il était déjà réceptif à mes désirs. Ce que j'ignorais, mais que je ne tarderais plus à m'apercevoir, c'était que Tim également y était sensible...

Aussi, je ne pouvais décemment pas lui donner la petite et le mettre dehors. Il y avait quand même un minimum... Il était 20h. La petite était couchée. Le repas était passé.
" Tu veux une petite infusion? "
* Vite fait, hein! Sinon, je vais avoir du mal à ne pas me jeter sur toi... *
J'avais l'impression d'avoir moins chaud, mais là... La température remontait. Il y avait un homme adorable et beau comme un adonis chez moi, c'était normal! ça m'aidait pas tout ça, non, non, non! Du coup, alors que je m'occupais de l'eau du thé, je prenais des couleurs. Mes joues et mon décolleté devenaient rouges. C'était pas vraiment discret...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tim Creegan
Admin | Ingénieur Farfelu
avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 11/01/2012

Feuille de personnage
âge: 26 ans, 9 mois.
Niveau utilisation gêne ATA: 4/5
Localisation en scénario: de retour sur Atlantis. Une clavicule cassée. Et je fais des bisous à Lory.

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Lun 22 Juil - 16:48

Je ne comprenais pas bien ce qu'il se passait. Lory était adorable, et tout en elle me plaisait... et j'avais de plus en plus de mal à rester coupable ou du moins, à m'interdire de penser à ça. Alors qu'elle me laissait entrer pour m'offrir une infusion, je me surpris à rêver de l'attraper par la main, l'enlacer et l'embrasser... un baiser que je devinais tendre et passionné, parce que j'étais en train de péter un boulon, là! C'était mal, très mal! J'étais plus concupiscent qu'autre chose, là... et ce n'était pas correct! J'étais dans tous mes états, et je n'avais pas connu un état pareil depuis mes quinze ans...

Je la suivis d'assez loin... et je la vis rougir. Elle semblait provocante... enfin juste un peu. Un regard, une attitude... une cambrure... Une quoi? Non, non, non, ne pense pas à ça!
Je m'approchai d'elle, tandis qu'elle s'occupait de mettre de l'eau à bouillir. J'étais tenté, véritablement tenté. J'avais envie de goûter sa peau. Mais elle semblait assez... fébrile. peut-être qu'elle avait juste un coup de chaud...

- Est-ce que ça va?

En même temps, je ne savais plus tellement à quoi je pensais. A part à elle. Juste ELLE. Je déglutis, nous étions face à face. Elle était rouge. Je ne savais pas ce qu'elle avait. La raison me disait de m'enfuir... de prendre la petite Isabelle et de me réfugier chez moi. Et pendant que la petite dormirait, je me plongerais dans l'eau froide.

Mais j'avais les yeux fixés sur les siens. Et je ne voulais qu'une chose... qu'elle m'embrasse. Et je ne parvenais plus à me dire que c'était mal tant je le voulais...

_________________
Tout se répare, rien ne se perd!
Instable, imprévisible, mais je me soigne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallory Quinn
Admin | Scientifique polyvalente
avatar

Messages : 3685
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 38

Feuille de personnage
âge: 25 ans
Niveau utilisation gêne ATA: 2/5
Localisation en scénario: cité d'Atlantis

MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   Mar 23 Juil - 11:42

" Est-ce que ça va? "
* Tu trouves que j'ai l'air bien là?! D'être dans mon état normal?! *

J'avais l'impression qu'il pensait "embrasse-moi, embrasse-moi..." La tentation était devenue si forte... Ces yeux azur... Ces tâches de rousseurs... Ces lèvres qui appelaient aux baisers... Je me sentais attirée à lui, comme un aimant devant une surface ferrique... J'approchais doucement mon visage du sien, et alors que je n'étais qu'à deux ou trois centimètres de ses lèvres, que mon nez frôlait le sien, je m'arrêtais un instant. Une petite seconde, peut-être deux. Je pouvais sentir son souffle, et l'odeur de sa peau. Je plongeais mon regard dans le sien. C'était un très court instant, mais il me parut une éternité... Je devais me ressaisir... et vite!
* Non, ça ne va pas... Pas comme ça... Je ne veux pas que ça arrive comme ça... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fanfic dans une autre réalité alternative: "un monde sans Sylvion"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Demande d'affectation dans un autre Corps
» (Magyar) + Nous aurions pu être amis...dans une autre vie.
» Ma vie, mon monde, mon destin. [FanFic]
» Fanfiction: Une sombre menace, pour le monde de Shippucraft ? Chapitre 4
» Voiture de Djakout-Mizik impliqué dans un autre accident de la circulation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SGA Réalités Alternatives :: L'autre cité d'Atlantis-
Sauter vers: