Stargate Atlantis: Réalités Alternatives - Forum RPG

Partagez | 
 

 Oblivion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tim Creegan
Admin | Ingénieur Farfelu
avatar

Messages : 3519
Date d'inscription : 11/01/2012

Feuille de personnage
âge: 26 ans, 9 mois.
Niveau utilisation gêne ATA: 4/5
Localisation en scénario: de retour sur Atlantis. Une clavicule cassée. Et je fais des bisous à Lory.

MessageSujet: Oblivion   Dim 16 Nov - 14:12

Oblivion a été, pour moi, une excellente surprise, et figure parmi mes films préférés de 2013. Bon, pas vu énormément de films cette année, mais quand même...

Oblivion, c'est ça:


On se méfie toujours de Tom Cruise, qui reste au demeurant un bon acteur, et sa cuvée 2012-13 était plutôt sympathique, sans être transcendante (Jack Reacher était pas mal non plus, et Mission Impossible 4 assez cool), et le film, comme l'affiche, tourne autour de lui. alors c'est sûr, si vous êtes allergique, passez votre chemin...

Pourtant, Oblivion est un bon petit film de science-fiction qui prend son temps. Là où Tron Legacy, du même réalisateur (Joseph Kosinski), m'avait un peu ennuyée, trainant en longueur (et n'ayant pas d'histoire très intéressante en plus de ça), Oblivion m'a transportée du début à la fin. Pourquoi je compare les deux? Pour l'atmosphère, l'ambiance, et le fait que les deux films prennent leur temps à tout installer. Avant de savoir que c'était le même réalisateur, j'avais senti que les deux avaient un lien.

L'image est superbe. Tout est épuré, les paysages très beaux, et le contraste entre la terre dévastée avec les ruines qui dépassent, et l'équipement high-tech sans accroc est plutôt bien vu. La musique, de M83, est tout bonnement excellente, prenante, et contribue en bonne partie à happer le spectateur et à donner une impression à la fois d'immensité, de vide, et de quelque chose qui nous dépasse.

L'histoire est très simple. Jack est réparateur de drones. Avec Vika, sa collègue/partenaire/compagne, ils sont les derniers humains sur terre, pour protéger l'exploitation des océans par de grandes machines qui convertissent l'eau en énergie, afin d'alimenter les nouvelles colonies humaines sur Titan; l'humanité s'y est installée suite à la destruction de la Terre car il y a eu une guerre contre un envahisseur extraterrestre. Les armes nucléaires ont été déployées, et si l'homme a gagné la guerre, il a perdu la planète.

Le début est un rêve du héros, futur rebelle encore dans l'oeuf. Il se pose des questions et ne sait pas quoi faire de ses rêves. Ils sont deux, mais ils sont très solitaires. La première partie du film est une sorte de routine, Jack va réparer des drones et cultive son jardin secret, au sens propre comme au figuré. C'est très lent. Il ne se passe à priori pas grand chose, et cette longue introduction installe une espèce de malaise, de doute, qui annonce un tournant décisif. Sans vouloir spoiler, le tout tourne autour d'un "les choses ne sont pas ce qu'elles semblent être."

Les ennemis ne sont pas ceux qu'on croit. La deuxième partie du film est un peu plus convenue, plus rythmé, avec la quête de Jack pour découvrir la vérité. Vérité qui le dépasse, bien entendu. Le film ne sort pas forcément des sentiers battus, mais il reste futé bien que parfois prévisible.

L'élément déclencheur est l'arrivée sur terre d'une navette qui se crashe. Des survivants sont éliminés par les drones. Tous sauf un, que Jack protège. Il s'agit de la femme qui hante ses rêves mystérieux au goût de souvenir. Elément déclencheur à cause de son identité, ce qu'elle est par rapport à Jack, par rapport à Vika, et ce que ça implique, vu qu'elle a à priori dormi en stase pendant 60 ans... Le vaisseau étant parti avant la guerre... Mais, comme dit plus tôt, les choses ne sont pas ce qu'elles sont...

C'est une histoire simple, déjà vue ici et là, mais qui a son style particulier, son charme. Certes, quelques éléments n'étaient pas indispensables, et on retrouve des archétypes (le chef charismatique avec ses inséparables lunettes de soleil - Morgan Freeman -, le second militaire adepte du je tape d'abord, j'interroge ensuite - JAIME LANNISTER! - Pardon. XD) Mais leurs rôles ne sont pas prépondérants et on ne les voit que très peu.

Au fond, c'est la quête d'un homme pour retrouver qui il est, pour retrouver sa vie, sa maison. Dans une terre en ruine, balayée, tout comme sa mémoire. Le paysage fait écho au personnage. Mais ce qui est audacieux, je dirais, c'est d'avoir multiplié les versions de lui, un peu différentes, mais qui partagent le même savoir, les mêmes rêves, le même passé. Il y a l'inévitable sacrifice, mais ce n'est qu'une des images de lui qui s'en va.

Au fond, qu'est-ce qu'un homme? Qu'est-ce que l'identité? Le film aurait pu aller plus loin dans cette direction, mais pose déjà la question. Est-ce bien Jack qui revient à la maison? La voix off du début de film et de fin de film est troublante, car il s'agit du même homme, mais de deux versions différentes de lui. C'est Jack qui raconte le début, mais c'est un autre Jack qui raconte la fin.

Bon, ben, je vous ai spoilés...

Tout ça pour dire que j'ai aimé ce film. Il est bien meilleur que son "concurrent" (?), sorti presque au même moment, il me semble, et qui se passe lui aussi sur une terre Post-Apo... le raté After Earth, qui ne sert que de vitrine à Papa et Fiston Smith. Et encore, s'ils avaient été bons, la vitrine aurait été avantageuse XD. Mais... BREF!

_________________
Tout se répare, rien ne se perd!
Instable, imprévisible, mais je me soigne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Oblivion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» presentation du monde d'oblivion
» Oblivion
» Consign to Oblivion, demande de partenariat
» Mod pour ETW
» ║□▫I come back from oblivion▫□║ → [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SGA Réalités Alternatives :: Ciné-Flood-
Sauter vers: