Stargate Atlantis: Réalités Alternatives - Forum RPG

Partagez | 
 

 Exploration qui tourne mal 15/09/2004

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kate Harlock
Conseillère Technique Officielle du Forum
avatar

Messages : 301
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 36

Feuille de personnage
âge: 32
Niveau utilisation gêne ATA:
Localisation en scénario:

MessageSujet: Exploration qui tourne mal 15/09/2004   Lun 12 Jan - 14:15

Cela faisait plusieurs jours que je voyageais dans cette partie de la galaxie et je n'y avait rien vu ou croisé d'intéressant. Comme il était hors de question que je revienne les mains vides j'avais décidé de continuer jusqu'à ce que mes réserves de vivres et de carburant atteigne leur niveau minimum.
Bien que la solitude me pesais au cours de ces missions je savais que nous avions besoin ressources ou de technologies à revendre.


J'avais repérée une planète qui contenais une grande quantité d'eau à l'état liquide. Par expérience ou instinct je savais qu'il y avait de forte chances que la vie se soit développée dessus et avec un peu de chance qu'ils soient intelligents. J'espérais fortement tomber sur une bande d'abrutis pacifistes férues de haute technologies car avec ce genre d'hurluberlu, il suffisait d'un petit coup de scanner, un signalement de position et le tour était joué. Les autres n'auraient plus qu'à faire le reste.
Tranquillement je fit le point sur le paramètres de la planète avant d'engager la phase d'entrée dans l'atmosphère. J'avais horreur des surprises et en cas de pépins, devoir porter u matériel respiratoire pour faire des réparation n'est pas ce que j'appréciais le plus.


Comme à chaque phase d'entrée en atmosphère, les écrans indicateurs signalaient tout un tas d'erreurs avec les alarmes qui allaient avec. Les danger température, assiette incorrecte et j'en passe avaient tendance à fortement m'agacer. Je n'aimais pas quand les machines me disaient si je faisais erreur surtout quand je savais que j'avais raison.
Une fois cette phase passée tout était revenue à la normale. Je survolais une vaste océan, le scan était en cours et rien d'intéressant n'apparaissait. Je filais tout droit espérant tomber sur une ile ou un continent ou des signaux d'énergie pourraient plus facilement être repérable.


Alors que j'étais toujours au dessus de l'eau un de mes scanners signala une grande source d'énergie. Contente de moi je mis le cap dessus en prenant soin de toujours être à une grande altitude pour ne pas être repérée.
Prudence mère de sûreté. C'est un de ces trucs que me disait souvent un de mes instructeurs.
Une fois proche de la source d'énergie je fus surprise de vor sur l'un de mes écrans que la source ne venait pas d'une île mais d'une installation bizarre. Au moment où j'allais la survoler des truc dorés bizarres s'étaient mis à voler dans ma direction.


Kate: P**** de B**** de M**** ça ne pouvait pas être des pacifistes? non bien sûre! On est dans la Galaxie de Pégase... Mais quelle idiote je suis!

Habituée à réagir en toutes circonstances je changeais d'attitude sur le champs afin d'éviter de me faire descendre. J'avais engagé la procédure pour sortir de l'atmosphère tout en évitant de garder un cap fixe afin de compliquer la tâche de ceux qui me visaient.
Hélas mon vaisseaux n'était pas assez rapide pour les semer et je fus touchée à l'arrière. Je perdais rapidement de la puissance et mes options se réduisaient comme une peau de chagrin. La seule chose que je pouvais faire s'était de me poser en catastrophe sur le continent que j'apercevais.
J'avais lancé un SOS qui ne passait pas car l'antenne avait été abîmée lors de l'impact. J'étais donc seul dans cette histoire et personne ne savais où j'étais.
Ce n'était visiblement pas mon jour de chance!


Une zone d'atterrissage potable était en vue et je faisais tout pour que cela se passe au mieux mais l'énergie allait manquer.

Kate: Ralenti mon gros bébé, faut se poser en douceur!

Quand le vaisseau toucha le sol il se mit à glisser sur l'herbe. Ne pouvant rien contrôler j'espérait qu'il n'y ait pas de gros rocher car je n'étais pas en mesure d'éviter d'éventuels tonneaux.
Par chance, le train d'atterrissage en forme de "ski" faisait bien son travail et au bout de minutes interminables il s'était arrêtée. Ce n'était pas le moment de me réjouir car il fallait que je sauve le plus de choses possibles.
Je défit mon harnais et je couru pour évaluer les dégâts.


Kate: Pas de bol...

J'avais réussi à éteindre l'incendie du moteur droit mais le générateur était fichu. Une décharge ou une surtension l'avait complètement grillé. Il me restait des batteries mais elle n'étaient pas assez chargée pour rentrer. J'avais assez de jus pour envoyer un SOS et faire quelques réparation mais pas plus.
J'allais devoir me faire aider par ceux qui m'avaient abattu, qu'ils le veuillent ou non...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddstv.fr/
Katherine Highmore
Major des marines
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 23/01/2013

Feuille de personnage
âge: 30 ans
Niveau utilisation gêne ATA: 0/5
Localisation en scénario: Atlantis

MessageSujet: Re: Exploration qui tourne mal 15/09/2004   Lun 12 Jan - 21:56

La journée a commencée comme les autres pour le major Katherine Highmore. Briefings, réunions, transmission des ordres, revue de certains équipements et autres avaient rythmé son déroulement. Elle venait de s’accorder une pause aux mess pour enfin avaler quelque chose quand l’alarme de la citée se mit à hurler. Elle considéra un instant sa fourchette et fit la moue en la reposant dans son assiette avant de repartir en trottant jusqu’à la salle de contrôle. La citée était en effervescence. Elle y retrouva le Docteur Weir en train de fixer l’écran d’affichage principal encadrée par les majors Shepard et Lorne. Elle s’approcha à son tour et regarda un unique point bipant s’approcher de la citée. Elle adressa un signe de tête au trio tout en regardant d’un air interrogatif la signification de tout ce qui se passait. Le major Lorne lui glissa quelques mots à voix basse.

Maj. Lorn:« Il s’agit d’un vaisseau, Atlantis a mis en avant sa progression que lorsqu’il était à quelques kilomètres. D’après les relevés l’appareil nous a scanné. »

Highmore se contenta d’acquiescer et d'observer l'écran. Elle se tourna subitement vers le docteur Weir qui lui répondit avant qu'elle n'ait eu le temps d'ouvrir la bouche.

Dr. Weir:«Nous avons essayé de contacter l'appareil, pas de réponse...»
Maj. Lorn:«Peut-être qu'ils ne comprennent pas notre langue, ou que leur appareil de communication n'est pas compatible.»
Maj. Highmore:«Ou qu'ils s'en moquent parce qu'ils ont pas vraiment l'intention de nous faire des papouilles.»

Un point subit apparait sur l'écran et file vers le vaisseau. Les regards se portent alors vers le major Highmore qui hausse les épaules. Un scientifique les interpelle alors.

Scientifique:«Je crois qu'un test du système de tir des jumpers est en cours.»

Tous se retournent vers l'écran et observent la collision.
Le major Highmore laissa échapper un long sifflement et les regards se tournèrent vers elle. Elle fit une moue penaud et son regard croisa celui du docteur Weir à nouveau. Elle comprit immédiatement ce que son regard impliquait.

Maj. Highmore:«Je vais prendre une équipe d'intervention et voir ce qu'il se passe...Et un médecin pour les bobos.»

Le docteur Weir se retourna satisfaite tandis que le major remontait vers la baie des Jumpers en convoquant une équipe.

***

Le groupe de "secoure" était en vol, filant à toute allure après le vaisseau qui s'était écrasé.
Le groupe comptait un pilote plus trois soldats et un médecin.
Le major elle-même portait son ensemble gris et sa carabine M-4 standard.

«Ok! Il y a 10 minutes un vaisseau inconnu en train de scanner la citée a été touché lors d'un tir test accidentel de drone! Nous ignorons la taille de l'engin ou les intentions de son équipage! Notre objectif est de sécuriser la zone et tout le personnel qu'on pourra trouver! Rester sur vos gardes les enfants.»

Le pilote fit un signe au major et le Jumper fit tour autour de la zone de crash avant de s'éloigner. L'engin descendit jusqu'à planer à quelques centimètres du sol et sa trappe s'abaissa. L'équipe du major débarqua et le jumper commença à reprendre de l'altitude tout en refermant sa rampe d'accès. Sans perdre un instant le major fit signe au groupe d'avancer en trottinant. Ils ne pouvaient pas manquer le site du crash d'où s'élevait une importante volute de fumée.
Il ne fallut pas longtemps pour arriver jusqu'à l'épave. L'équipe ne vit personne dans l'immédiat. La jeune femme blonde fit signe au groupe d'attendre à l’abri et elle s'approcha du vaisseau fumant. Elle en fit doucement le tour et trouva un accès. Highmore s'immobilisa en entendant du bruit à l'intérieur. Elle passa son fusil en bandoulière et garda une main ferme sur son arme de poing plus adaptée aux endroits exigus. Elle se glissa en silencieusement à l'intérieur et fut surprise d'y trouver une jeune femme. Elle était plutôt jolie Katherine devait le reconnaître. Elle émit un sifflement pour attirer son attention.

«Jolie carlingue belle blonde.» Elle lui adressa un clin d'oeil.
«Si on sortait un peu voir comment ça va?.»

_________________
Katherine Highmore.
Major des Marines.
"Faisons ça simplement et efficacement!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Harlock
Conseillère Technique Officielle du Forum
avatar

Messages : 301
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 36

Feuille de personnage
âge: 32
Niveau utilisation gêne ATA:
Localisation en scénario:

MessageSujet: Re: Exploration qui tourne mal 15/09/2004   Mar 13 Jan - 20:30

Voila le vaisseau pour faire plus simple : 

Mon vaisseau était de taille moyenne, il possédait un poste de pilotage une soute et une zone de vie qui permettais aux 2 ou 3 occupants de vivre plusieurs semaines dans un confort relatif. Il est constitué d'un mélange de technologies de nombreuses civilisations grainées au fil des années par le groupe de pirates auquel j'appartenais.
Etant seule et ma mission n'ayant pas pour but de rapporter quoi que ce soit j'avais pris un stock de pièces de rechange plus important au cas où. Hélas je n'avais pas ce qu'il fallait pour faire toutes mes réparations à cause des dégâts trop importants.
Comme à l'accoutumé je portais une combinaison noir qui permettait de bouger avec aisance dans le vaisseau. A cause du crash, ne sachant pas trop dans quel lieu je me trouvais et si les bestioles du coins étaient hostiles j'avais enfilé l'étui de mon arme. Au cas où.


Sans perdre de temps j'avais commencé les réparations interne du vaisseau car j'espérais pouvoir relancer les communications. Comme la technologie du réacteur hors service était bien trop avancée pour moi je l'avais laissé de côté d'office.
Alors que je changeai une plaque de circuit imprimé du module de communication qui avait visiblement bien grillé vu sa couleur noircie j'entendis un drôle de bruit qui n'avait rien de naturel.

*Voila le comité d'accueil.* Me dis-je à la fois curieuse, inquiète et impatiente.

Ne sachant pas trop à qui ou quoi j'aurais à faire je décidais d'être plus sur la défensive que sur l'offensive. Seule, perdue, je ne ferais de toute façon pas le poids contre de gens chez qui je me trouvais.
Toutefois, il était hors de question que je me laisse abattre comme un chien. Là d'où je venais, on préférais mourir que d'être prisonnier.


En regardant par un des hublots je vis le vaisseau passer. Sa forme ne me disais rien et le son qu'il produisait était vraiment bizarre. Il serait bien que je récupère des informations sur leur technologie.
Trop occupée à regarder l'autre vaisseau, je n'avais pas fait attention à ce qu'il se passait à l'intérieur du mien et un sifflement étranger me rappela à l'ordre
En me retournant je vis une femme qui me tenais en joue.

*Et M...*

Ne pouvant rien faire de plus, je levais les mains en l'aire histoire de montrer que je n'étais pas hostile.
Elle utilisait le langage commun ce qui me faciliterais la vie. Elle avait l'air humaine et c'était problématique car j'allais devoir faire attention de bien cacher mes origines diverses.

Kate: Un peu hors service... Sympa votre accueil dans le coin.
Sortir? Pourquoi pas, vous avez un bar dans le coin?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddstv.fr/
Katherine Highmore
Major des marines
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 23/01/2013

Feuille de personnage
âge: 30 ans
Niveau utilisation gêne ATA: 0/5
Localisation en scénario: Atlantis

MessageSujet: Re: Exploration qui tourne mal 15/09/2004   Mar 13 Jan - 23:01

[Hrp]Il y en a qui ont de bonnes références. Very Happy[/Hrp]

Le vaisseau était définitivement mal au point. Katherine n'était pas une experte en technologie, mais elle savait reconnaître une série de circuits grillés quand elle les voyait. Le sursaut de la femme lui faisant face de même que son expression avaient été impayables. Un mélange de culpabilité et de ruse se mélangeait devant ses yeux. Mais elle avait de répondant. L'espace d'un moment le major se laissa déstabiliser, elle cru reconnaître un peu de sa propre franchise isolante dans cette réponse. Katherine lui adressa un sourire franc et l'invita à sortir d'un mouvement de tête. Elle prit le temps de laisser passer Kate et jeta un dernier coup d’œil à l'intérieur. Quand elle fut certaine qu'il ne restait personne à l'intérieur elle revint près de la belle pirate. Elle la jaugea un moment et rangea sa propre arme dans son holster.

«Je suis le major Katherine Highmore, soyez la bienvenue sur la planète très loin de chez vous...et très loin de chez moi aussi au passage.»

Katherine se retourna, observa le vaisseau dans son ensemble. La technologie le composant était clairement avancée.

«Vous savez qu'on a essayer de vous contacter? Et comme vous parlez la langue, je suppose que le silence était intentionnel?»

Le major fit quelques pas autour de l'exploratrice.
«Je sais que votre beau vaisseau nous scannait. Alors c'est quoi votre histoire à vous?»

_________________
Katherine Highmore.
Major des Marines.
"Faisons ça simplement et efficacement!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Harlock
Conseillère Technique Officielle du Forum
avatar

Messages : 301
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 36

Feuille de personnage
âge: 32
Niveau utilisation gêne ATA:
Localisation en scénario:

MessageSujet: Re: Exploration qui tourne mal 15/09/2004   Dim 18 Jan - 11:01

HRP:
 

Je n'aimais pas la situation dans laquelle je me trouvais. Etre seule, face à des gens armés et chez eux de surcroîts. Ils avaient l'avantage et je devais faire profile bas. Ma survie était en jeu. N'ayant aucune information sur se peuple inconnu je ne savais donc pas s'ils étaient pacifique, cannibales ou de bons pigeons.
Rester auprès d'eux et les étudier pourrait être une bonne chose. Si j'arrivais à rentrer à la maison j'aurais donc de quoi faire un bon dossier. Surtout avec les bombes bizarres qui m'ont touchées. Ce truc-là pourait être utile pour les grands vaisseaux de la flotte.
Même si beaucoup de choses me passaient dans la tête je devais être attentive à ce qui se passait et à ce que mes nouveaux amis pour les jours à venir me demandaient.

La femme me fit signe de sortir et je m'exécutais sans rien dire tout en gardant les mains en l'air signe que je ne voulais attaquer personne.
Ce qui m'inquiétais le plus sur le moment c'est qu'ils ne découvrent pas mon appartenance à une flotte de pirates nomades et mon métissage génétique qui trahirait immédiatement mon appartenance à la flotte "Exodia".
Par chance mon vaisseau n'avait aucune marque et aucune documents, objets ou informations sur l'ordinateur de bord ne les mentionnaient. Tous les codes nécessaires étaient dans ma tête. Nous considérions que le meilleur système de sécurité était notre cerveau.

Une fois dehors on me fouilla et on me pris mon arme et le couteau attaché à me cheville qui était une procédure tout à fait normale. Après cela je baissais les mains n'étant plus dangereuse pour ces personnes.
Leur vaisseau posé non loin du mien était de forme étrange. Je ne connaissais pas ce type de ligne et encore moins la technologie utilisée. La première chose qui me vient à l'esprit en le regardant c'était qu'il était particulièrement moche et absolument pas aérodynamique.
Ce truc devait sans doute se traîner en atmosphère donc sûrement facile à semer. Après une fois dans l'espace faudrait voir ce que donnerait leur technologie...

La femme blonde qui semblait la chef du groupe revint vers moi. Elle avait rangée son arme. Son expression n'était pas hostile et même si cela pouvait être rassurant, je ne l'étais pas mais je ne le montrais pas.


Katherine : Je suis le major Katherine Highmore, soyez la bienvenue sur la planète très loin de chez vous...et très loin de chez moi aussi au passage.

Sa présentation était bizarre et je ne comprenais pas vraiment les allusions qu'elle faisait. Lui dire mon vraie nom pouvait être une mauvaise idée s'ils avaient eut à faire dans le passé à mon grand père. Mais trop leur mentir pourraient être dangereux car visible. Et puis... Ils ne connaissaient que son surnom...

Kate: Moi c'est Kate Harlock.
En effet on est assez loin de chez moi.


Katherine : Vous savez qu'on a essayer de vous contacter? Et comme vous parlez la langue, je suppose que le silence était intentionnel?

Quand elle regarda mon vaisseau elle posa des questions auxquels répondre allait être à la fois simple et compliqué.
Sans attendre ni même réfléchir je lui répondais sur le champ.


Kate:  Vous contactez les vaisseaux qui s'approche de ce truc flottant?
En effet je parle votre langue qui est la langue commune. Rien de surprenant ou d'extraordinaire. Tout le monde la parle c'est une obligation quand on voyage souvent et quand on rencontre différentes personnes.
Toutefois je n'ai entendu aucun messages car je coupe les systèmes que je n'utilise pas pour faire des économies d'énergie. D'autre part dans le coins il est sensé n'y avoir aucune vie, aucun peuple donc aucune communications.
Vous avez déjà voyagé en écoutant de la friture à longueur de journée? Je sais pas pour vous mais moi je trouve ça gonflant.
Donc je coupe le système de communication.


La vérité, c'est ce qu'il y a de plus simple à raconter.

Katherine : Je sais que votre beau vaisseau nous scannait. Alors c'est quoi votre histoire à vous?

Quand elle se mit à tourner autour de moi en posant ça question je me raidit. Ca question je m'en fichais car oui je la scannais et il n'y avait rien de mal avec ça. Ce que je n'aimais pas c'est quand des inconnus me regardent de près. Il ne fallait pas qu'ils remarquent les bizarreries de mon anatomie qui leur feraient vite comprendre que je ne suis pas comme eux.
Les humains avaient la fâcheuse tendance d'être méfiant avec ce qui n'est pas humain.


Kate: oui j'ai scanné la structure flottante.
Je suis exploratrice donc je visite des planètes avec mon vaisseau à la recherche de choses qui pourraient intéresser mes employeurs comme des métaux, ou des animaux rares.
Normalement cette planète est vide. J'ai été surprise de voir ça et j'ai scanné pour savoir ce que c'était.
Vous pouvez vérifier mes données.

Ici vous avez toute cette eau vous avez du deutérium? Mon employeur en recherche.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddstv.fr/
Katherine Highmore
Major des marines
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 23/01/2013

Feuille de personnage
âge: 30 ans
Niveau utilisation gêne ATA: 0/5
Localisation en scénario: Atlantis

MessageSujet: Re: Exploration qui tourne mal 15/09/2004   Lun 19 Jan - 12:12

Quelque chose dans le tableau ne collait pour le major. Elle ne savait pas encore quoi mais elle il y avait plus que ce qu’elle voyait et que ce que la femme lui racontait. Au moins la jeune femme avait eu la décence de se présenter à son tour, ce qui laissait penser que d’où qu’elle vienne, les gens devaient être civilisés. Malgré ses questions lancées en bataille leur invité du moment répondit avec un calme olympien.  Sans doute avait-elle déjà vécu ce genre de situation dans le passé. Highmore se demanda comment elle réagirait dans une situation équivalente ? Elle tiqua un moment sur les explications de Kate. Comment une civilisation suffisamment avancée pour voyager à travers l’espace se débrouillait pour ne pas maîtriser les ondes radios ? En général  les radios étaient en veillent et ne transmettaient des ondes que lorsque un émetteur était activé. Même les capteurs d’un vaisseau devaient pouvoir être paramétrés. Le visage du major ne laissa pas filtrer de doute et elle se contenta d’acquiescer à la réponse qui lui était donnée. L’équipe du major, qui les avait rejoint depuis, examinait perplexe l’arme de la pilote. Elle-même la lorgnait du coin de l’œil, l’équipement d’un individu en disait long sur lui.
La suite intéressa bien plus le major. Elle sentit Kate se tendre au moment où elle posait sa deuxième question. Que pouvait-elle craindre ? Le sentiment d’incertitude et de doute vint de nouveau hanter Highmore. Rien à première vue ne permettait de dire qu’elle fut particulièrement dangereuse. Peut-être était-ce le fait d’être entourée et questionnée par des inconnus qui ont abattus son vaisseau ? Le major avait de mal à la croire mais voulait bien lui laisser le bénéfice du doute. Elle revint faire face à Kate. Highmore n’avait pas véritables connaissances scientifiques mais savait ce qu’on pouvait faire avec du deutérium. Elle considéra un instant l’histoire de l’exploratrice et d’eau lourde. Elle était dubitative.

«Vous m'avez plus l'air de tenir de la chasseuse de trésor que de l'exploratrice. »

Malgré ce qui lui disait son instinct tout ça avait du sens et la jeune femme avait été aussi coopérative que l’aurait été une équipe SG dans la même situation.

« Je vous retrouve au jumper, il faut que je parle avec la Boss pour savoir ce qu’on va faire de vous. »

Elle fit signe à un de ses hommes de lui passer l’arme de Kate et laissa le groupe s’éloigner. Maintenant isolée le major contacta Atlantis et fit son rapport. Elle retransmit les informations qu’elle avait recueillies et son propre sentiment d’incertitude. Elle retournait l’arme qu’elle tenait entre ses mains, jaugeant son poids, son équilibrage, sa prise en main. Le Dr Weir fut prompte à prendre une décision qui ne fut pas une surprise venant de la diplomate. Ramener la jeune femme sur Atlantis pour s’entretenir avec elle pour en apprendre plus sur l’endroit d’où elle vient et si possible la renvoyer chez elle. Il s’était trois ou quatre minutes et le major revint jusqu’au Jumper.

« Bonne nouvelle pour vous mademoiselle Harlock, on vous rapatrie avec nous, vous avez suscité l’intérêt de nos diplomates apparemment. Si tout se passe bien les crânes d’œuf se pencheront sur votre vaisseau et vous aideront à retourner chez vous. »

Highmore adressa un signe de tête au médecin qui les accompagnait. Elle attrapa une gourde d’eau dans le filet au-dessus de leurs têtes et l’offrit à Kate. Le jumper commençait à s’élever et prendre la direction d’Atlantis à une allure modérée. L’équipe était maintenant beaucoup plus détendue.

« Le doc’ va vous ausculter pour s’assurer que vous n’avez pas subi de lésions dissimulées pendant votre crash. On serait bien embêté si vous nous claquiez dans les doigts avant de pouvoir repartir, d’où que vous veniez je doute que vos potes apprécient…hé d’ailleurs c’est quoi votre monde d’origine ? »

_________________
Katherine Highmore.
Major des Marines.
"Faisons ça simplement et efficacement!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Harlock
Conseillère Technique Officielle du Forum
avatar

Messages : 301
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 36

Feuille de personnage
âge: 32
Niveau utilisation gêne ATA:
Localisation en scénario:

MessageSujet: Re: Exploration qui tourne mal 15/09/2004   Mar 20 Jan - 20:16

Je sentais que j'étais analysée, que mes réponses étaient étudiées et que ce n'était qu'un début. Il allait falloir que je fasse preuve de patience et que je fasse attention à ce que je dirais par la suite. Mon histoire était suffisante, plausible et c'était quasiment la vérité. Je devrais me tenir à ça jusqu'à ce que je puisse partir ou faire venir un taxi.

Katherine : Vous m'avez plus l'air de tenir de la chasseuse de trésor que de l'exploratrice.

La remarque de la femme blonde était amusante car la chasse faisait partie de mon métier. Elle avait vu juste et c'était ennuyeux. Ces gens-là étaient sans doute plus intelligents que je ne le pensais.
En contrôlant ma respiration, en la maintenant lente et régulière j'arrivais à maintenir mon calme et éviter certains signes de nervosité qui pourrait être gênant. Il ne fallait pas que mes nouveaux camarades de jeux deviennent sensibles de la gâchette.

Kate : Il n'y a pas vraiment de différences entre explorateur et chasseur. Ils cherchent tous ce qu'un client leur commande. Le chasseur à juste des méthodes un peu trop... Radicales, sans élégance et comment dire... Ils n'ont pas de classe! Voila c'est ça.

J'ironisais un peu sur le côté chasseur sans trop savoir où cela me mènerai.
Peu après elle nous quitta pour faire je ne sais pas trop quoi. Parler au Boss... Pour quoi? De quoi? Mis à part moi et mon vaisseau je ne voyais rien d'autre. J'en concluais qu'ils étaient hiérarchisés donc il allait falloir que je parle avec je ne sais pas combien d'intermédiaires pour gagner ma liberté et pouvoir partir. A ce moment-là je regrettais amèrement de ne pas avoir pu envoyer un SOS.
Je la regardais pendant qu'elle faisait son rapport. Tout en parlant elle manipulait mon arme et je n'aimais pas ce genre de manière. Elle avait été faite pour moi en fonction des mes caractéristiques physique et mes préférences.

Katherine : Bonne nouvelle pour vous mademoiselle Harlock, on vous rapatrie avec nous, vous avez suscité l’intérêt de nos diplomates apparemment. Si tout se passe bien les crânes d’œuf se pencheront sur votre vaisseau et vous aideront à retourner chez vous.

Quand la blonde revient elle me donna un certains nombre de nouvelles intéressante dont une que j'avais du mal à comprendre.
J'allais donc aller je ne sais pas trop où avec eux pour voir je ne sais pas qui. Mais ce qui me posait problème c'était cette histoire de crâne d'œuf. C'était quoi ça? Un surnom pour une race?

Kate : Vous me rapatriez? Mais... Sans vouloir vous ennuyer, vous m'emmenez où exactement?
Aussi, vos, crânes d'œuf, c'est quoi comme race? Car j'ai vu pas mal d'espèces différentes et je ne vois pas de race qui pourrait ressembler à cette description.
Pour ce qui est de mon vaisseau... Bah... Je pense qu'il vont bien s'amuser... Moi je n'y connais rien. Mais comment vont-ils le déplacer? Je ne vois pas de structure dans le coin.

Ils m'invitèrent à monter dans leur petit vaisseau et mon inquiétude commença à monter d'un cran. Pendant que l'engin prenait de l'altitude elle voulu m'offrir quelque chose que contenait une gourde posée dans un filet.
Bien que je ne suis pas de nature méfiante je refusais son offre. J'avais pour habitude de faire attention à ce que j'avalais quand j'étais en présence d'inconnues.

Katherine : Le doc’ va vous ausculter pour s’assurer que vous n’avez pas subi de lésions dissimulées pendant votre crash. On serait bien embêté si vous nous claquiez dans les doigts avant de pouvoir repartir, d’où que vous veniez je doute que vos potes apprécient…hé d’ailleurs c’est quoi votre monde d’origine ?

Quand elle aborda le sujet du médecin qu'elle voulait que je ne pu réprimer une légère grimace qui ne dura qu'un instant. Il fallait absolument que j'évite cette visite car un médecin pourrait découvrir certaines particularités physiques qui pourraient me causer de gros problèmes.
Ces gens sont vraiment très étranges, trop gentils.

Kate : C'est gentil mais je vais bien, aucun bobos à signaler car il n'y a pas eu de choc violent. Les traces sur le sol sont impressionnantes mais c'est parce que je me suis posée en glissade et comme mon vaisseau à des train d'atterrissage type ski ça évite les catastrophes. Ce gros jouet peut se poser partout.
Pour ce qui est de mes potes... Si vous parlez de mes employeurs, ils ne savent pas où je suis. Personne de viendra me chercher car je suis seule.
Quand à mon monde d'origine, il n'existe plus, il a été dévasté il y a longtemps.

Ils me posaient des questions qui commençaient à m'ennuyer car je les laissait faire. Pour éviter qu'ils aillent trop loin il fallait que je retourne la situation à mon avantage. Je devais prendre la direction de la discussion.

Kate : Je n'ai jamais vu de civilisation comme la votre.
Généralement quand un peuple abat un vaisseau et qu'il y a un survivant, ils le tue et récupère ce qui les intéresse. Vous, vous, proposez votre aide... C'est pas que ça m'ennuie mais l'hospitalité, dans ce monde c'est rare.
Vous voulez quoi en réalité?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddstv.fr/
Katherine Highmore
Major des marines
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 23/01/2013

Feuille de personnage
âge: 30 ans
Niveau utilisation gêne ATA: 0/5
Localisation en scénario: Atlantis

MessageSujet: Re: Exploration qui tourne mal 15/09/2004   Jeu 22 Jan - 13:57

Katherine réfléchissait à ce que lui avait dit l’extraterrestre sur la différence entre un chasseur de trésor et un explorateur. Quelque part il y avait du vrai là-dedans. Les équipes d’exploration du programme Porte des étoiles recherchaient de nouvelles technologies comme les ordres le demandaient. Leurs méthodes n’avaient rien à voir avec celles du NID à l’époque. Pourtant quelque chose l’avait fait tiquer à nouveau. Les terriens cherchaient de nouveaux moyens de se défendre contre les menaces comme les Goa’ulds ou les réplicateurs. Dans la manière de présenter les choses de cette femme, il semblait que l’exploration n’était qu’un job parmi d’autres.
Elle passa rapidement à autre chose, les questions de Kate la firent sourire, il y avait un mélange assez compréhensible d’appréhension et de curiosité. C’était le moment pour elle de tester son invitée. Highmore gardait encore quelques réserves quant à l’histoire qu’elle s’était faite servir. Mademoiselle Harlock savait comment poser les questions clés pour obtenir les informations essentielles sur ceux qu’elle rencontrait. Le major feignit l’innocence la plus totale.

« Vous inquiétez pas. Nous vous conduisons chez nous sur Atlantis…Quant aux crânes d’œufs vous inquiétez pas, ils sont pas dangereux. Ces loustiques sont assez calés en sciences pour remettre d’aplomb votre engin. Ils feront certainement les réparations sur place. »

Un petit ricanement accompagna les dernières paroles du major qui adressait le visage le plus sincère qu’elle put à l’exploratrice près d’elle. Son offre d’eau n’aurait pu qu’appuyer ses dires, mais elle fut refusée. Highmore se contenta de hausser les épaules avant d’en prendre une gorgée et de la ranger. Elle s’était rassise en face de leur nouvel invité. Elle fixait la jeune femme qui avait nerveusement refusé l’offre d’être auscultée par le médecin. Le pauvre homme jeta un regard indécis vers le major qui lui fit un signe de la main comme si elle balayait une broutille. Soulagé ce dernier acquiesça et repartit s’asseoir dans le cockpit. La jeune femme n’avait plus de monde d’origine, a priori pas de famille et personne ne savait où elle était. A en jugé par son vaisseau le major commença à se demander si cette pauvre fille n’était pas qu’un consommable dans une grande machine galactique à faire du pognon. Elle écoutait d’un air impassible ce qui lui était dit.

« Vous n’avez pas de famille personne à prévenir ? Une adresse de Porte pour retourner dans un endroit familier ? Vous me paraissez bien seule… »

Kate semblait avoir un moment de panique, de nervosité, elle posa à son tour des questions. Sans doute pour dissiper ses craintes. Peut-être qu’elle imaginait que leur expédition allait la tailler en pièce pour la becter ou un truc dingue du genre. Dingue ? Pas forcément, la récente rencontre avec les Nodons avaient suffi à lui prouver que de véritables tarés vivaient à l’extérieur. Les questions et les commentaires qui lui furent adressés firent sourire Highmore qui échangea un regard complice et amusé avec les membres de son escouade.

« Si vous m’aviez dit que vous aviez déjà rencontré certains des notre, je ne vous aurais pas cru. Ou alors c’est que vous venez d’encore plus loin que je ne l’imagine. Votre vaisseau a été abattu par erreur. Un type a pressé le mauvais bouton et oups…On testait un truc, si on avait vraiment voulu vous dégommer on serait plus là pour en parler. Ça serait dommage pour un premier contact avec un peuple avancé de commencer par réduire en pièces leurs explorateurs… »

Elle lui adressa un sourire franc, jeta un œil à travers la vitre du cockpit et poursuivit :

« Nous sommes presque arrivés, vous pourrez poser toutes les questions que vous voulez aux gratte-papiers. Personnellement je ne vous veux rien de particulier, nous sommes à l’origine des explorateurs pacifiques à la recherche de technologies et d’alliés susceptibles de nous aider dans la protection de notre monde… »
Le vaisseau décéléra et l’on pouvait déjà deviner les formes des spires et des immeubles d’Atlantis. Highmore se leva et pris une profonde inspiration tint devant la rampe fermée du Jumper, bras croisés.

« Bien, notre premier arrêt se fera à l’infirmerie pour un scan complet. C’est plus pour notre propre protection que la vôtre. »

Le sourire de Katherine avait disparu.

« Et j’insiste mademoiselle Harlock. »

_________________
Katherine Highmore.
Major des Marines.
"Faisons ça simplement et efficacement!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Harlock
Conseillère Technique Officielle du Forum
avatar

Messages : 301
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 36

Feuille de personnage
âge: 32
Niveau utilisation gêne ATA:
Localisation en scénario:

MessageSujet: Re: Exploration qui tourne mal 15/09/2004   Dim 25 Jan - 12:24

Les explications de la chef d'équipe ne me rassurait pas car elle ne répondait pas franchement à mes interrogations. J'avais l'impression que l'on jouait au même jeu et je risquais de me retrouver dans de sales draps plus rapidement que je le pensais.
Pour le moment je restais calme car je ne pouvais rien faire d'autre. Une fois sur leur base, cités, ville ou je ne sais pas trop quoi mon programme serait simple. Soit ils font ce qu'ils disent c'est à dire être des gens sympa, me dépanner et me laisser tranquille je ne dis et ne fait rien, soit me piéger et à ce moment-là je le larguerais et lancerait un appel à l'aide adéquat pour que la cavalerie arrive.
Mais comme je me le disais, il faut d'abord attendre et voir...


Katherine : Vous inquiétez pas. Nous vous conduisons chez nous sur Atlantis…Quant aux crânes d’œufs vous inquiétez pas, ils sont pas dangereux. Ces loustiques sont assez calés en sciences pour remettre d’aplomb votre engin. Ils feront certainement les réparations sur place.

Elle ne me disait toujours pas ce que c'était que ces fichus crânes d'œufs et maintenant elle les appelait loustiques. Soit j'avais de grosses lacunes en langage commun soit elle parlait bizarrement car je ne saisissait pas le sens de ce qu'elle me racontait.
Ne voulant pas  paraitre trop inquiète ou nerveuse, je ne fis aucune remarques pour laisser couler et passer à autre choses.
Un homme s'était levé pour s'approcher de moi et je compris que le médecin qui devait m'examiner était dans le vaisseau, un homme proche de moi. Trop proche... Normalement quand on ne sait pas que ce qu'on cherche on ne voit pas forcément les détails qui clochent. C'est grâce à cette pensée que je gardée mon calme en sa présence. Depuis mon enfance on m'avait appris à cacher les détails physiques de mon métissage. Des petites opérations avaient aider à gommer le plus visible. Mais la perfection n'existe pas.
Ne voulant pas paraitre désagréable et  trop stressée je leur rendis leur sourire par politesse et mimétisme. Quand il reparti dans son coin je fus soulagée pour le moment.


Katherine : Vous n’avez pas de famille personne à prévenir ? Une adresse de Porte pour retourner dans un endroit familier ? Vous me paraissez bien seule…

Kate : Les portes constituent un moyen de voyager rapide et peu coûteux. Toutefois, vous ne savez pas sur qui ou quoi vous allez tomber en la passant. C'est trop dangereux.
Ce monde est dangereux et quand vous voyagez seul comme moi vous devez prendre vos précautions.
D'autre part, mon vaisseau est un peu comme ma maison et il ne passe pas par les portes.
Les gens pour qui je travaille sont basés sur une planète où il n'y a pas de porte. Selon eux, cela évite les intrusions non désirées.
Pour ce qui est de la solitude, c'est comme ça. Pour le moment. Peut être qu'un jour je me fixerait quelque part. Mais j'aime ce que je fais.
Lorsque je serais lassée j'arrêterai.


J'étais sincère en parlant de ma vie de voyage car j'aimais vraiment cela. Etre autonome, ne dépendre de personne était quelque chose de grisant et de valorisant. Je me sentais souriante l'espace d'un instant car j'avais oubliée ma situation gênante.

Katherine : Si vous m’aviez dit que vous aviez déjà rencontré certains des notre, je ne vous aurais pas cru. Ou alors c’est que vous venez d’encore plus loin que je ne l’imagine. Votre vaisseau a été abattu par erreur. Un type a pressé le mauvais bouton et oups…On testait un truc, si on avait vraiment voulu vous dégommer on serait plus là pour en parler. Ça serait dommage pour un premier contact avec un peuple avancé de commencer par réduire en pièces leurs explorateurs…

Elle m'expliqua la véritable raison du tir sur mon vaisseau et je la trouvais tout à fait plausible. L'erreur est du domaine du vivant comme on le disait chez moi. Quand elle parlait de premier contact, et d'explorations sans oublier leur façon de faire je commençais à me dire qu'ils tenaient plus d'explorateurs qui cherchent à créer des liens avec les races de la galaxie. Ils n'ont pas du tout l'air d'être un peuple qui vit dans son coin. Ils sont visiblement tourné vers l'extérieur.

Kate : C'est des choses qui arrivent. Même si j'ai eu très peur, il n'y a que de la casse mécanique. Je ne suis pas blessée, je vais bien. On peut dire que c'est une rencontre marquante.
L'univers dans lequel nous vivons est dangereux, ne pas être armé est... Suicidaire. Vous me semblez comme la plus part des peuples que j'ai croisé: vous êtes prudent. C'est normal.


La femme regarda à travers le hublo et je fis de même, nous étions au dessus de l'océan. Voir cet étendue d'eau était quelque chose de rassurant. Un sentiment lié aux origines de ma mère un instinct génétique que j'avais appris à apprécier à sa juste valeur.

Katherine : Nous sommes presque arrivés, vous pourrez poser toutes les questions que vous voulez aux gratte-papiers. Personnellement je ne vous veux rien de particulier, nous sommes à l’origine des explorateurs pacifiques à la recherche de technologies et d’alliés susceptibles de nous aider dans la protection de notre monde…

Nous étions donc proche de leur base ou cité. J'étais toutefois étonnée que l'on survole l'océan car je n'avais pas repérée d'îles mis à part cette construction métallique.
J'en conclu que ce que j'avais scanné, le tir, et eux était liés et ce n'était pas de chance pour moi car un peuple capable de construire une structure métallique aussi grande qui flotte sur l'océan est certainement très avancée. Vor trop avancée pour moi.
La seule chose positive c'était la localisation. Il allait donc falloir que puisse leur fausser compagnie sans me faire flinguer et plonger.


Kate : Vous cherchez des alliances...

Je n'eu pas le temps de continuer ma phrase que je sentais la décélération du vaisseau. En regardant par le hublo je pu voir la cité de plus près et je fus agréablement surprise par ce que je voyais. C'était impressionnant et plus grand que je ne le pensais.

Katherine : Bien, notre premier arrêt se fera à l’infirmerie pour un scan complet. C’est plus pour notre propre protection que la vôtre.

Quand elle parla d'infirmerie et de leur sécurité je compris que je n'aurais pas le choix. Ils avaient l'avantage du nombre et du lieu. Il était donc inutile de discuter car cela leur aurait sans doute mis la puce à l'oreille.
Il me restait une dernière échappatoire: fausser compagnie aux médecins et m'échapper. Faire ça avec des militaires c'était suicidaire. En regardant la zone d'atterrissage et la hauteur, sauter était aussi impossible.
C'était visiblement une journée de merde.


Kate : Votre sécurité?
Vous pensez que je vais vous refiler un virus ou qu'il y a une bombe cachée dans mon corps? Et bien soit, va pour les médecins.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddstv.fr/
Katherine Highmore
Major des marines
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 23/01/2013

Feuille de personnage
âge: 30 ans
Niveau utilisation gêne ATA: 0/5
Localisation en scénario: Atlantis

MessageSujet: Re: Exploration qui tourne mal 15/09/2004   Mar 27 Jan - 12:46

Katherine semblait se satisfaire de la coopération de Kate. Elle la connaissait encore mal mais elle avait l’air tout à fait clean. Elle-même se gardait bien de faire de l’esbroufe, si elle se montrait trop agressive le Dr Weir ne manquerait pas de lui remonter les bretelles. La méfiance du major s’apaisa, après tout il ne pourrait rien arriver grave, sur Atlantis il n’y avait que des alliés. La jeune femme assise près d’elle semblait avoir noté que l’expédition était à la recherche de partenaires. Que ce soit pour acquérir de nouvelles technologies ou pour obtenir des ressources vitales, toutes bonnes rencontres étaient bonnes à prendre. Highmore acquiesça une nouvelle fois satisfaite en voyant la jeune femme accepter le contrôle médical. Elle se replongea dans ses souvenirs datant du SGC et des rapports qu’elle avait lus. Les goa’ulds avaient déjà essayé ce genre de coup avec des enfants, et les équipes d’exploration avaient aussi déjà ramené des virus tous plus dangereux les uns que les autres.
Elle adressa un clin d’œil à leur invité :

« C’est qu’une formalité, vous inquiétez pas, je veillerais à ce que les gentils docteurs se laissent pas trop distraire par votre joli minois. »

Le vaisseau arriva jusqu’à Atlantis. Les grandes spires de la citée devinrent de plus en plus nettes et le jumper passa bientôt entre les bâtiments pour approcher la baie située dans la tour principale. Le vaisseau décéléra et s’engouffra dans le sommet de la tour. La machine se posa en douceur dans la baie des Jumpers. Le personnel à l’intérieur de la navette se décontracta en échangeant quelques mots sur tout et rien. Le major actionna une manette et la rampe s’ouvrit. Deux hommes attendaient à la sortie, l’un d’eux tenant une mallette. Elle y déposa avec précaution les armes de Kate et remit à l’autre son gilet tactique et son fusil. Elle ne gardait plus que son arme de poing rangée dans son holster de cuisse. Highmore s’étira en soufflant, ses hommes passèrent dans son dos et sortirent en compagnie des deux hommes portant leurs affaires. Le docteur invita Kate à sortir du vaisseau avant de lui-même rejoindre Katherine. L’officier se retourna et écarta les bras pour embrasser l’espace autour d’eux :

« Mademoiselle Harlock bienvenue sur Atlantis ! Si vous voulez bien me suivre. »

Elle laissa le temps à l’exploratrice de jeter un œil autour d’elle avant de s’engouffrer à sa suite dans les couloirs. Il y régnait l’activité classique de la citée, des soldats marchant d’un pas décontracté pour aller explorer une quelconque nouvelle partie de la citée, des scientifiques en pleines effervescence manipulant des objets avancés et débattant avec passion, ainsi que tout le reste des individus vacants à leurs occupations. Ils passèrent devant une double porte donnant sur un balcon de la citée. De là il était possible d’observer une bonne partie de la citée et de ses bâtiments luisants sous le soleil. Highmore ralentit le pas pour laisser Kate s’y aventurer si elle le désirait. Elle fit signe au médecin de poursuivre sa route et attendit la réaction de l’exploratrice.

« La structure que vous avez détecté c’est nous. Cette citée est l’héritage que nous ont laissé les anciens… »

_________________
Katherine Highmore.
Major des Marines.
"Faisons ça simplement et efficacement!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Harlock
Conseillère Technique Officielle du Forum
avatar

Messages : 301
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 36

Feuille de personnage
âge: 32
Niveau utilisation gêne ATA:
Localisation en scénario:

MessageSujet: Re: Exploration qui tourne mal 15/09/2004   Jeu 29 Jan - 20:40

Katherine : C’est qu’une formalité, vous inquiétez pas, je veillerais à ce que les gentils docteurs se laissent pas trop distraire par votre joli minois.

Une formalité disait-elle... Pour moi se serait sans doute le début de la fin. Il fallait absolument que je trouve un moyen d'échapper à ce contrôle. Mais quoi, où et comment? J'avais l'impression d'être prise au pièce comme une rat dans une boite.
Puis je me remémorais qu'ils n'étaient pas vraiment du coin. Donc, peut-être qu'il ne connaissait pas le groupe auquel j'appartenais... Me faire passer pour une représentante d'une espèce à part entière pourrait être une bonne idée.
En gagnant leur confiance je pourrais voyager à ma guise dans ses bâtiments, grappiller des informations et leur fausser compagnie ou appeler la cavalerie... Mais avant tout cela il me faudrait évaluer leur niveau technologie et de défense. J'avais pas mal de boulot en prévision.


Katherine : Mademoiselle Harlock bienvenue sur Atlantis ! Si vous voulez bien me suivre.

En descendant du vaisseau je fus surprise par la structure de la cité qu'ils appelaient Atlantis. Ce nom me disais vaguement quelque chose que je n'arrivais pas à trouver où, ou dans quoi je l'avais lu ou entendu. Me doutant que ça me reviendrais le moment venu ça ne m'inquiétais pas.

Kate: ok.

Que pouvais-je bien dire là? De toute façon je n'avais pas le chois, je devais les suivre.
En entrant dans la citée je vis tout un tas de choses bizarre. La technologie présente ne collait pas. Enfin, elle était plutôt étrange, genre exotique ou jamais vue. C'était sans doute l'île au trésor que mon amis et moi cherchons .
Il y avait de nombreuses personnes qui vivaient là et à en voir leurs uniformes et apparences différentes ils semblaient venir de différents horizons. D'ailleurs en croisant l'un d'entre eux je reconnus des tatouages tribaux d'un peuple auquel mon groupe avait eu à faire. C'était donc raté pour la ballade incognito au milieux de ces gens. J'allais devoir reprendre mon plan original qui consistait à tenter de leur fausser compagnie dès que possible.


Katherine : La structure que vous avez détecté c’est nous. Cette citée est l’héritage que nous ont laissé les anciens…

Kate: C'est ce que j'avais compris lorsque nous nous en somme approché avec votre vaisseau. C'est plus impressionnant et imposant que je le pensais au départ.
Mais c'est une île ou autre chose? Il n'y a pas de rocher?


On passait près de pièce où des gens semblaient étudier des appareils. Ils faisaient un peu ce que nous faisions et je me demandai comment ils se les procuraient. Se serait ennuyeux d'avoir des concurrents. Toutefois, ils n'avaient pas l'air de pirates. Ils était trop polis.
Lorsque l'on passe vers une ouverture donnant sur l'extérieur, ils avaient ralentit comme pour me laisser le temps de regarder ce que je fis. J'avais besoin de réfléchir sur ce que je pouvais faire et j'avais besoin d'informations.
En regardant les différentes structures des bâtiments et leur hauteur je commençais à me dire que tenter une sortie par la fenêtre serait suicidaire. Il fallait que je trouve un moyen de descendre.


Kate: C'est haut...
Vous n'avez pas de problème avec ça?
Tout semble métallique, comment faites-vous pour la nourriture?


En rependant aux objets que je les avais vu manipuler je ne pu m'empêcher de poser des questions.

Kate: J'ai vu des gens avec des objets, qu'ils étudiaient. Ils ne collent pas avec votre cité. C'est quoi?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddstv.fr/
Katherine Highmore
Major des marines
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 23/01/2013

Feuille de personnage
âge: 30 ans
Niveau utilisation gêne ATA: 0/5
Localisation en scénario: Atlantis

MessageSujet: Re: Exploration qui tourne mal 15/09/2004   Mer 4 Fév - 12:44

Malgré les efforts du major Kate semblait encore nerveuse, pas totalement rassurée. Leur cheminement sur la citée avait été assez rapide. Elle avait eu le temps de voir un échantillon représentatif de la citée et de sa population. L’exploratrice semblait porter une attention particulière à la structure de la citée et à l’animation qui y régnait. Ses questions vinrent naturellement, à peu près les mêmes que celles qu’aurait eu le major dans des circonstances similaires où leurs places auraient été inversées. Son invitée avait été plutôt coopérative, elle pouvait s’accorder à se montrer moins méfiante alors. La première interrogation fit sourire Highmore qui s’avança sur le balcon et observa certains des bâtiments. L’expédition était loin d’avoir fini d’explorer toute la citée, qui sait ce qu’elle pouvait encore leur apprendre. Elle croisa les bras et se tourna vers Kate :

« Croyez-le ou non mais cette ville ne repose sur rien. Elle flotte. Atlantis a été conçue pour pouvoir se poser sur pas mal d’endroit. Cette citée est un formidable vaisseau…je ne suis pas une experte dans le domaine mais soyez certaine qu’il s’agit du plus complexe qu’il m’ait été donné de voir. Cela dit on est pas prêt de la faire décoller… »

Kate poursuivit avec une question sur la hauteur des buildings. Higmore se demanda si sa culture n’avait jamais rencontré d’ascenseur. Elle sourit à sa propre remarque. Elle secoua la tête d’un air presque amusé

« Ha on aurait pu le croire. Monter descendre les tours en escalier, il faudrait beaucoup trop de temps pour que ça marche efficacement ! On utilise des cabines de téléportation. Jamais bien compris comment elles fonctionnaient vraiment mais elles ne sont pas dures à utiliser. Quant aux ressources…on fait appel aux peuples que l’on rencontre sur d’autres mondes ou on commence à utiliser le continent pour ça. On stocke ici et on continue à fonctionner.»
La dernière question de Kate mit presque à nu un aspect des choses que le major avait soigneusement évité jusque-là. Katherine s’appuya sur la rambarde du balcon et pris un instant. Elle huma l’air et les embruns de la mer en poussant un long soupir. Le genre que l’on pousse avant de devoir avouer un gros mensonge. Elle se retourna et regarda autour d’elle avant de fixer Harlock.

« Vous êtes une exploratrice sacrément perspicace. Je vais être honnête avec vous, cette citée nous ne l’avons pas construite nous l’avons trouvé. »

Elle trouva un banc proche et vint s’y assoir.

« Je heu…mon peuple vient d’un monde appelé la Terre. Elle n’est même pas située dans cette galaxie. Nous avons découvert les secrets de la Porte des étoiles il y a environ dix ans. Autant dire qu’on a ouvert notre monde sur un tas de dangers, mais aussi un tas de découverte fantastique. De ce que je sais il y a quelques milliers d’années un peuple qu’on appelle les anciens ont vécu dans ma galaxie et la vôtre. Ces êtres ont inventés le réseau de Porte entre autres merveilles. Puis un jour ils ont disparus. Ils se sont…élevés vers un plan supérieur. »

Elle tourna son regard vers Kate.

« Ce qu’ils nous ont laissé c’est les Portes, des traces de leur passage et cette citée. Elle contient le fleuron des technologies et connaissances de ce peuple. Nous, on a accepté ce qui ressemble de plus en plus à un aller simple pour en percer les secrets…»

Elle se leva et fit face à la jeune femme.

« Nous aussi nous sommes des explorateurs mademoiselle.»

_________________
Katherine Highmore.
Major des Marines.
"Faisons ça simplement et efficacement!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Harlock
Conseillère Technique Officielle du Forum
avatar

Messages : 301
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 36

Feuille de personnage
âge: 32
Niveau utilisation gêne ATA:
Localisation en scénario:

MessageSujet: Re: Exploration qui tourne mal 15/09/2004   Mar 19 Mai - 19:23

(Mode honteuse: désolée je n'avais pas vu que tu avais répondu. Faut dire qu'à ce moment-là je faisais le boulot de 3 personnes seule et je n'avais pas vraiment la tête à RP. Mais me revoilà et bien disponible!
Par contre à la fin du mois je déménage donc je ne sais pas si j'aurais une véritable connexion internet. )

La militaire qui m'accompagnait ne semblait pas hostile et les gens qui l'entouraient n'étaient visiblement pas tous des soldats. En cas d'attaque ou de remue-ménage il risquerait de régner ici un sacré bordel organisé. J'avais quasiment toutes les clés en mains pour me faire la malle rapidement excepté un moyen de communication efficace ou un vaisseau en état de marche.
Avant de faire quoi que se soit je devais coopérer du mieux que je pouvais pour en savoir plus tout en évitant de passer entre les mains d'un de leurs médecins.


Kate : Ca flotte...Dis-je pour moi-même étonnée de me rendre compte qu'un ensemble de bâtiment aussi grand ne reposait sur rien de plus solide que de l'eau.

Je n'étais ni scientifique, ni quoique ce soit qui pourrait me permettre d'avoir la moindre idée du fonctionnement de ce truc. En tout cas c'était une sacrée trouvaille et ma famille serait certainement contente de pouvoir dépiauter tout ça.
C'est un gros tas de billets...


Kate : Je veux bien vous croire. Je n'y connais rien. Mais ce trucs... C'est... A la fois impossible et c'est là...
Vous avez dit décoller? Car ça vole? Vous vous moquez de moi? Un truc aussi grand? Mais il faudrait une source d'énergie monumentale pour ça.


Elle me parlait d'escaliers et je ne comprenais pas trop pourquoi. Puis elle évoqua des cabines de téléportations. Je connaissais le principe et généralement ceux qui s'y frottent finissent soit en bouillie soit avec un bras dans le dos et la langue à la place d'un œil.
Ce gens étaient vraiment trop étranges pour moi.
Pour ce qui est des ressources ils ont donc des liens avec d'autres groupes. Si j'ai de la chance il me suffirait d'en trouver un et d'utiliser leur moyen de télécommunication pour appeler un taxis. C'était la bonne nouvelle que j'attendais.


En regardant son attitude je compris qu'une de mes remarques la gênais. J'avais sans doute touché un point sensible et j'espérais ne pas avoir causé ma perte en parlant un peu trop.
Elle s'asseyait sur un banc. Je restais proche d'elle mais debout. On m'avais appris à toujours être prête à saisir une occasion.


C'est à ce moment-là qu'elle m'expliqua d'où venait son peuple et quel était le lien avec cette île qui était finalement un vaisseau.
Leur mission était semblable à la mienne, il avait juste trouvé un énorme paquet cadeau avant moi. Ce truc avait un gros potentiel mais ils étaient la les premiers, nombreux et bien installés. Autant les laisser tranquilles et passer notre chemin.


Kate : Un vaisseau... J'en ai vu un grand nombre et pas un ne ressemblait à cela. Cette machine est faite pou transporter un peuple vers un autre endroit comme pour un exode non?
Ce n'est pas fait pour rester dans l'espace il n'y a pas de carcasse... C'est incroyable.
Vous avez de la chance d'être tombés dessus.
La Terre... Connais pas... Vous avez une sacrée paire de couilles pour venir d'une autre galaxie dans un coin que vous ne connaissez pas.
Les gens ne sont pas toujours sympathiques ici. Mais vu votre armement je ne vous apprend rien.
Les bidules que vous avez trouvés vous savez à qui vous allez les vendre et à quel prix?

Quand vous parlez de porte des étoiles... Vous parlez de quoi?


Ce sont des explorateurs oui, mais moi pas tout à fait... Bon... Il faut maintenant que je trouve un moyen de me rendre vers les niveau inférieurs pour plonger et trouver un coin désert. Si elle dit vraie il doit y avoir des trucs par-ci par-là pour passer un appel.

Tout à coup je réalisais qu'elle m'en disait trop pour me laisser repartir chez moi librement. Ils allaient soient m'enfermer à vie soit m'exécuter et j'ai perdu du temps à me faire embobiner comme une débutante.

Kate : C'est pas vraie... Je me suis fais avoir comme une débutante... Vous parlez trop pourquoi? Gagner du temps? Vous me préparez quoi? Prison à vie, exécution? Oh et merde... Vous êtes des cannibales c'est ça?
Arrêtez de perdre votre temps à tourner autour du pot. Personne ne viendra ici alors finissez-en. Je suis du tout cuit.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddstv.fr/
Katherine Highmore
Major des marines
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 23/01/2013

Feuille de personnage
âge: 30 ans
Niveau utilisation gêne ATA: 0/5
Localisation en scénario: Atlantis

MessageSujet: Re: Exploration qui tourne mal 15/09/2004   Mar 26 Mai - 13:16

Le major ne pouvait s’empêcher de sourire devant les interrogations et les questions de l’exploratrice. Elle-même aurait été dubitative si on lui avait présenté une ville comme celle-ci, elle aussi n’aurait pas cru à l’histoire du vaisseau. Elle laissa un filet d’air et les embruns de la mer glisser sur son visage, tandis qu’elle repensait avec nostalgie à chez elle situé à des années lumières d’ici. Son visage avait pris un air grave l’espace d’un instant. Elle retrouva sa composition et acquiesça aux questions de leur nouvel invité.

« Monumentale c’est le mot…Malheureusement les seules sources d’énergie susceptibles d’alimenter la citée à plein régime sont extrêmement rares. De nombreux systèmes sont encore hors de notre portée. Enfin oui les anciens se sont servis d’Atlantis à une époque pour se déplacer. Mais cette citée correctement alimentée pourrait supporter sans soucis un temps prolongé dans l’espace… »

Elle haussa les épaules et repris la direction du couloir. Il fallait encore passer à l’infirmerie et présenter leur invité au docteur Weir. Celle-ci aurait certainement tout un tas de question à lui poser.

« Si vous m’aviez dit connaître mon monde je ne vous aurais pas cru. On est pas arrivé ici par hasard. Ouai on a appris depuis longtemps que tout le monde n’était pas forcément là pour cueillir du muguet dans l’espace…on se prépare plus à se défendre qu’autre chose…»

Un commentaire de l’exploratrice fit tiquer le major qui s’arrêta net et se retourna vers celle-ci. Elle plongea son regard dans le sien en cherchant à sonder ses pensées.

« Se faire de l’argent ? Est-ce que c’est pour ça que vous êtes ici ? Vous êtes prospectrice en fait ? On a pas vraiment prévu de vendre nos trouvailles, pour peu qu’on en fasse vraiment. Tout ce qu’il y a ici doit nous permettre de mieux protéger notre monde contre les menaces extérieurs.»

Elle était sur le point de rajouter quelque chose quand Kate se mit à craquer devant elle. Le major resta bouche bée devant les craintes et la tirade de la rescapée. Elle secoua la tête tant pour elle-même que pour ce qu’elle était en train de lui dire. Le major chassa ses paroles d’un geste de la main et donna un petit coup de coude complice à Kate.

« C’est certainement la réaction la plus excentrique que j’ai jamais entendu. Si on avait voulu vous descendre pour de bon ou vous extorquer des informations soyez certaine que vous n’auriez jamais quitté la plage. Je vous l’ai dit, nous sommes des explorateurs…vous avez l’air beaucoup trop méfiante ou craintive. Qu’est-ce que vous me cachez ? Qu’est-ce qui vous fait penser qu’on vous veuille du mal ?»

Leur discours avait commencé à attirer l’attention des gens autour d’eux. Quelques militaires aux alentours avaient commencé à se rapprocher du duo avec curiosité. Le major Highmore semblait soudainement bien plus encline à vouloir des réponses.

[Hrp]Pas de soucis, on a tous des périodes de rush au taf! [/Hrp]

_________________
Katherine Highmore.
Major des Marines.
"Faisons ça simplement et efficacement!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Harlock
Conseillère Technique Officielle du Forum
avatar

Messages : 301
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 36

Feuille de personnage
âge: 32
Niveau utilisation gêne ATA:
Localisation en scénario:

MessageSujet: Re: Exploration qui tourne mal 15/09/2004   Ven 5 Juin - 16:57

Réaction excentrique? Non, je prend juste conscience que vous êtes plus vicieux que certains peuples que j'ai rencontré. Je ne m'étais jamais fais ramollir à ce point par les paroles d'une inconnue. Pourtant je suis assez perspicace.

Cette femme trouvait illogique de me faire venir ici au lieu de me tuer à l'endroit où elle m'avait rencontrée. Soit ces gens-là étaient vraiment pacifiques soit ils étaient du genre à avoir un garde mangé vivant avec poste d'engraissage caché quelque part. Car là il y avait de la place dans le coin.
J'en avais vue des horreurs tout le long de ma vie et j'aurais dû être plus méfiante quitte à me faire tuer dès le départ.
On m'avait appris que mourir était préférable à des jours de souffrance ou de torture.


Pourquoi étions-nous aussi haut? Pourquoi avaient-ils des bidules de téléportation? Ils ne pouvaient pas vivre dans un endroit plus simple avec moins de bidules dangereux? Non! Il fallait que je tombe sur des bizarres...

Je suis méfiante car je connais ce monde et ce qui y vit. Je ne sais pas depuis combien de temps vous trainez dans le coin mais dans cette galaxie, c'est bouffe ou soit bouffé.
J'ai vu assez d'horreurs pour craindre le pire quand me dit qu'on ne me veux aucun mal et surtout quand on veut m'emmener voir un soit disant médecin.
Ce que je cache? Rien mis à part que j'ai peur pour ma vie.
Et vous? Vous cachez quoi? Un garde mangé avec des cages ou vous engraissez les gens que vous descendez?


Les gens autour de nous s'étaient rapprochés. Et cela me rendais de plus en plus nerveuse. Je ne voulais pas avoir à sauter d'aussi haut car je n'avais quasiment aucune chance de plonger sans me tuer. A cette hauteur l'eau est aussi dure que du béton. En faisant ça, j'en finirais rapidement avec cette histoire.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ddstv.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Exploration qui tourne mal 15/09/2004   

Revenir en haut Aller en bas
 
Exploration qui tourne mal 15/09/2004
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aristide di an daki li pa rekonèt zafè elèksyon yo ki se kontinyite koudeta 2004
» Manipulations avant, pendant et après le coup de 2004.
» Rapport sur les abus de droits humains en 2004-2006
» Une promenade qui tourne mal...
» Retro: Pwopwo frakasan yon admiratè Titid apre GNB 2004 anpote l

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SGA Réalités Alternatives :: SG Alternatif - Zone RP Scénario & Libres :: Atlantis: la planète | autour de la cité :: Le continent-
Sauter vers: